L’interview que les chaînes de télévision ne veulent pas…

Alors que les chaînes de télévision américaines se régalent à inviter sur leurs plateaux les deux protagonistes du documentaire Leaving Neverland et son réalisateur, elles ne veulent manifestement pas de la présence de Brandi, la nièce de Michael Jackson qui fut en couple avec Wade Robson, l’un des accusateurs.

Bien que des chaînes comme CBS ou l’émission Good Morning América sur ABC l’aient approché pour avoir son témoignage, bizarrement et certainement parce qu’il ne correspondait pas à leurs attentes malicieuses, elles ont ensuite tout annulé.

John Ziegler, journaliste, auteur-réalisateur de film documentaire et animateur d’émissions radio a fait un article le 5 mars dernier sur Madiaite au sujet de la diffusion de Leaving Neverland sur HBO.

Brandi et John Ziegler.

John Ziegler, à l’inverse de très nombreux journalistes, s’étonne que le public n’ait pas été informé de quelques éléments pouvant corroborer ou non les revendications des accusateurs, et ce avant qu’ils puissent avoir cette vaste tribune sans aucune contradiction.

Il a donc fait la démarche de contacter Brandi, qu’il a interviewé pendant environ une heure pour son podcast hebdomadaire axé sur les médias. Ainsi, dans un article publié toujours sur Mediaite, mais cette fois-ci le 9 mars dernier, John Ziegler en vient à penser qu’à son avis, si vous écoutez simplement l’entretien avec un esprit ouvert, la crédibilité de la nièce de Michael Jackson parle d’elle-même.

John Ziegler y déclare: « Il y aura toujours des gens qui, naturellement, croient encore à la version de Robson, mais il ne fait aucun doute que le récit de Brandi a beaucoup plus de sens. Encore une fois, la question principale est de savoir pourquoi son existence a été écartée de Leaving Neverland et pourquoi n’a-t-elle pas été interviewée à la télévision à ce sujet ?« 

MJFrance, grâce au travail remarquable de PYC en matière de retranscription et de traduction de cette interview audio, vous en propose le contenu ci-après :

Wade Robson à la droite de Michael Jackson et Brandi à sa gauche.

John Ziegler: Vous êtes la nièce de Michael Jackson, avez-vous passé beaucoup de temps avec lui ?
Brandi: Oui, surtout pendant mon enfance. Quand j’étais adolescente il était souvent à l’étranger, donc je le voyais moins, mais oui, j’ai toujours passé beaucoup de temps avec lui.

Que diriez-vous de votre oncle ?
C’est quelqu’un de très doux, authentique, c’est le meilleur. Tous ceux qui le connaissaient vous diraient la même chose, pour être honnête il n’y en avait pas deux comme lui.

Vous êtes sa nièce, pouvez-vous être tout à fait objective quand vous parlez de votre oncle Michael Jackson ?
Absolument oui. Oui je suis sa nièce, mais je suis aussi quelqu’un qui a pu l’observer avec d’autres personnes, j’ai vu comment il les traitait, c’était vraiment une personne authentique et attentionnée, pas seulement avec la famille, avec tout le monde.

On a beaucoup dit que la famille Jackson dépendait de Michael.
C’est tout à fait inexact. Nous avons tous nos propres activités. J’ai un métier, je travaille régulièrement. Je travaille avec des animaux, je suis photographe. Mon père et mes oncles sont toujours sur les routes pour faire des concerts, je ne saurais pas dire depuis combien d’années d’ailleurs, personne n’a jamais vécu à ses crochets, seuls ses enfants en profitent car c’est leur héritage.

Quand vous défendez Michael, votre motivation n’est pas l’argent, alors qu’es-ce que c’est ?
La vérité. Laver le nom de mon oncle, il ne mérite pas ce qui lui arrive. Comme je l’ai dit c’était quelqu’un d’authentique, il a besoin que des gens se lèvent pour le défendre, parce qu’il n’est plus là pour le faire.

Pour être clair avec le contexte de cette interview, ce n’est pas vous qui êtes venue me chercher, ce n’est pas un plan qui a été monté par la famille Jackson.
Non, pas du tout, pas du tout. Comme vous l’avez dit, c’est vous qui êtes venu me chercher. J’espérais donner des interviews à la télévision ou à la radio, mais étonnamment on est venu m’approcher, pour ensuite tout annuler. S’ils n’avaient pas annulé, je les aurais faites.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?
Je déteste faire ça mais… il y a différentes chaînes. Il y a eu Good Morning America, sur ABC, une interview sur CBS…

Quand étaient-elles censées avoir lieu ?
La même semaine… le documentaire a été diffusé dimanche, donc la semaine précédente.

Ils vous ont demandé de venir, mais vous ont-ils donné une explication quant à ces annulations ?
Des explications très confuses, ça devait avoir un rapport avec le fait qu’ils ont préféré choisir d’interviewer Wade, mais ça n’a aucun sens pour moi.

Pour vous l’explication n’était pas convaincante.
Non, on ne m’a donné aucune explication cohérente.

Ils ne voulaient pas donner votre version de l’histoire.
C’est tout à fait cela. J’aurais voulu pouvoir donner ma version. Par exemple Oprah. Dan Reed et Oprah ont raconté les versions de Wade et James, mais sans raconter l’histoire d’autres protagonistes. Et comme mon interview a été annulée, personne n’a encore eu ma version de l’histoire.

Et pourtant votre version est importante, puisque l’un des accusateurs, Wade Robson, que l’on voit dans Leaving Neverland, a eu deux heures pour donner sa version de l’histoire. Mais en ce qui vous concerne ce n’est pas seulement important parce que vous êtes la nièce de Michael Jackson, mais aussi parce que vous connaissez très bien Wade Robson, vous avez eu une relation très proche.
Oui, absolument.

Racontez-nous.
Wade et moi nous sommes rencontrés en 1991. Nous avons dansé sur plusieurs projets avec mon oncle Michael, notamment sur le clip de Black or White. Après le tournage, il a eu un coup de cœur pour moi, et il a demandé à Michael s’il pouvait faire en sorte que nous puissions nous connaître un peu mieux. Donc Michael a invité Wade, sa mère et sa sœur, ainsi que moi et mon frère au ranch. Nous avons passé de 5 à 7 jours là-bas pour faire connaissance. Nous nous sommes rapprochés. ET à la fin du séjour il m’appelait gentiment sa « petite-amie ». C’était très mignon. Nous devions avoir une douzaine d’années.

Vous aviez le même âge ?
Oui, il a quelques mois de moins que moi, je suis née en février 1982, lui en septembre.

Vous aviez 9 ans en 1991.
Oui, quand nous nous sommes rencontrés.

Et ça s’est passé trois ans après.
Oui, j’avais à peu près 12 ans.

Quand il a eu ce coup de cœur pour vous, Wade a littéralement demandé à Michael de vous mettre en contact.
Oui.

Et à l’époque, vous avez passé à peu près une semaine ensemble à Neverland, c’était un long séjour à cet âge.
Oui mais c’était en décembre, nous n’avions pas école, mais oui le séjour a duré à peu près une semaine.

Et bien sûr vous n’avez jamais rien vu de bizarre entre Wade et Michael.
Non.

Et pourtant à en croire Wade, c’est l’époque où il était sexuellement brutalisé.
Absolument.

Et il dit dans le documentaire que Michael lui avait dit de ne surtout pas faire confiance aux femmes. Mais il pense quand même à vous, et à douze ans, il vous demande d’être sa petite-amie et vous dîtes oui. Pouvez-vous nous dire ce que cela signifiait pour vous, ce terme « petite-amie » ?
C’était une relation d’enfance. Nous étions des amis, des amis très proches, nous étions tout le temps ensemble, nous passions beaucoup de temps au téléphone quand nous étions chacun de notre côté. A douze ans il n’y avait rien de sexuel. Nous regardions des films.

C’était un amour d’adolescence.
Exactement, c’est comme ça que tout a commencé.

Vous souvenez-vous a quel âge votre relation a pris une tournure sexuelle ? Oui. Je n’ai pas eu de relations sexuelles avec Wade avant mes 18 ans. Pour moi, il était important d’attendre un moment spécifique. Ma mère est décédée quand j’avais 15 ans, presque 16, et elle m’avait toujours recommandé d’attendre un âge approprié. Et malgré tout il est resté avec moi, il a attendu, il était d’accord avec ça.

Vous étiez ensemble depuis six ans.
Exactement.

Et savez-vous si c’était sa première expérience aussi ? En avez-vous parlé ?
A l’époque, j’ai supposé que c’était aussi sa première fois. Parce que nous étions ensemble depuis six ans, et parce que nous étions vraiment très proches. Plus tard, j’ai appris que ce n’était pas le cas. Avant qu’on ait des relations sexuelles, je l’ai questionné plusieurs fois. Il avait commencé à produire plusieurs artistes comme Mandy Moore, je crois que c’était en 1999, Mandy Moore… Britney Spears… plusieurs artistes avec qui il avait fait des chorégraphies. Et je lui ai demandé : « est-ce que tu couches avec ces filles ». Il a répondu : « Mais non, de quoi tu parles, je ne ferai jamais ça. Ce sont des relations professionnelles ».

Vous aviez des doutes.
On sent bien quand une personne proche est en train de commencer à changer. Tout son comportement était en train de changer. Quand il avait un boulot de chorégraphe, il était très secret à ce sujet, il n’en parlait pas en rentrant. Il ne voulait pas me dire qui était là. Il était devenu bizarre, je sentais que quelque chose n’allait pas.

Vous n’avez aucun doute sur le fait que Wade est hétérosexuel.
J’en suis certaine à 100%.

Vous ne pensez pas qu’il soit bisexuel.
Non, j’en suis sûre à 100%. Quand notre relation a évolué sexuellement, quand j’avais 18 ans, j’ai senti qu’il changeait et j’ai commencé à le questionner, spécialement quand il a commencé à travailler avec Britney, parce que son comportement a changé spécifiquement avec elle.

Britney Spears.
Oui, Britney Spears.

Vous aviez tous les deux 18 ans.
Oui, et c’est à ce moment là que j’ai commencé à lui poser des questions.

Vous pensez maintenant qu’il avait une relation avec Britney Spears avant même que les choses évoluent sexuellement entre vous.
Oui. Il la poursuivait. Mais je pense honnêtement qu’il la poursuivait juste pour se positionner sur son projet, et sur ceux de Justin Timberlake, pas en tant que chorégraphe mais en tant que producteur. C’est à ce moment-là que Wade et Britney se sont rapprochés et qu’ils ont commencé à coucher ensemble.

Il y avait des rumeurs, sur quoi vous basiez-vous ?
Quand les médias ont commencé à en parler, j’ai encore posé des questions à Wade. Je lui ai demandé si c’était vrai. Il m’a dit : « je te jure que ce n’est pas vrai ». J’ai appelé un ami commun, qui était très proche de moi et très proche de Wade, qui m’a confirmé que Wade couchait avec Britney, mais aussi avec la femme d’untel, avec une fille mineure…

Une fille célèbre, très célèbre.
Absolument. Cette personne est très crédible, j’ai donc su que Wade me mentait. J’ai immédiatement appelé Wade et je l’ai confronté à tout ce que je savais. Il a commencé à pleurer. Il m’a demandé comment je savais, qui me l’avait dit.

Il n’a jamais nié.
Il n’a jamais nié puisqu’il savait que j’étais au courant. Je lui ai donné les noms, donc il savait que j’avais toutes les informations.

Vous avez rompu.
Oui. Je ne pouvais pas continuer à être ne serait-ce qu’amie avec lui. C’était en 2000 ou 2001.

Vous aviez à peu près 20 ans. Vous aviez une relation de nature sexuelle depuis à peu près deux ans. J’essaie de comprendre l’histoire de Wade. S’il dit la vérité au sujet de Michael Jackson qui aurait abusé de lui de l’âge de 7 à 14 ans… personne ne sait vraiment comment peut réagir une victime d’abus sexuels… mais on ne parle pas de quelque chose de ponctuel, on parle d’une période qui aurait duré sept ans. Au moment où votre relation a évolué d’une façon qui semble normale et innocente, il a attendu six ans, alors qu’il aurait appris ce qu’était le sexe à l’âge de 7 ans.
Absolument, surtout que dans sa version Michael lui aurait dit que c’est ce que font les gens qui s’aiment. Donc je suis comme vous, j’aurais tendance à penser qu’il n’aurait pas attendu, puisque nous nous aimions. Nous étions très proches, nous nous aimions comme des amis, nous nous aimions comme… je ne voudrais pas utiliser des termes qui pourraient sembler exagérés… mais nous nous aimions.

Et selon votre expérience, votre relation n’était pas compatible avec ce qu’il disait avoir vécu avec Michael.
Oui, et c’est pour cela que j’ai du mal à accepter ce documentaire.

Dites m’en plus sur la raison pour laquelle c’est si difficile à accepter.
Parce que d’après ce que je sais de Wade, et d’après ce que j’ai su quand nous avons grandi ensemble, rien ne montrait qu’il pouvait être victime d’abus sexuels de cette nature, et quand il a commencé à changer, à faire des choses qui n’étaient pas bien, j’ai été capable de m’en rendre compte immédiatement.

Vous pensez que vous auriez pu vous rendre compte qu’il lui arrivait quelque chose comme ça ?
Absolument, j’en suis sûre à 100%.

Vous parliez de choses intimes.
Oui.
Et il ne vous a jamais donné aucune indication.
Rien du tout.

Je n’ai jamais été victime d’abus sexuels, mais des études disant que quand un homme a été victime d’un autre homme, surtout pendant son jeune âge, il y a un impact fort sur le psychisme, sur la confiance, et plus particulièrement sur la confiance sexuelle, mais d’après ce que vous dites de lui il avait l’air tout à fait normal, il a fait rompre Britney Spears et Justin Timberlake, et le fait d’aller vers une grande célébrité comme Britney, c’est signe d’une grande confiance.
Il l’a toujours été, extrêmement confiant, il en a toujours eu conscience, à la limite de l’égocentrisme, d’une certaine façon. Quand il veut quelque chose, il fait tout pour l’obtenir. Il n’a jamais ressenti d’insécurité ni de barrière pour obtenir ce qu’il veut.

Vous n’avez donc aucun doute sur le fait qu’il n’a jamais été agressé sexuellement.
Je n’ai aucun doute. Dans mon esprit c’est parfaitement clair, il n’a jamais été agressé sexuellement.

Pensez-vous qu’il a été agressé par Michael Jackson ?
Il n’a jamais été agressé sexuellement par mon oncle.
Jusqu’à quel point en êtes-vous sûre ?
J’en suis certaine à 100%.

Sur quoi vous basez-vous ?
Premièrement, sur mon oncle. Je connais très bien mon oncle, il n’aurait jamais pu faire ce dont l’accuse Wade. Et deuxièmement sur Wade. Je connais Wade également, je connaissais son comportement, je sais que Wade est un menteur, un manipulateur, et qu’il n’a jamais été victime d’abus. Il n’a jamais donné aucune indication allant dans ce sens. D’ailleurs ni sa mère ni sa famille n’ont jamais rien suspecté quand il était avec Michael, ils étaient là eux aussi, rien d’approprié ne s’est jamais passé, qui aurait pu mettre les gens mal à l’aise.

On pourrait vous dire que vous adorez votre oncle, que vous n’avez pas su voir les signes, que dites-vous à ce genre de personnes ?
Je leur dirais que je ne suis pas aveugle. Je ne suis pas du tout aveugle. J’étais au collège quand les premières accusations sont arrivées, en 1993, et je ne me suis jamais posé de questions, parce que je le connaissais. S’il y avait eu quoi que ce soit, quelqu’un en aurait déjà parlé et donné l’alerte. Personne n’avait encore accusé mon oncle de telles choses.

Les gens se disent que quand c’est arrivé les signes n’ont peut-être pas été interprétés, mais quand en 2013 il est sorti de nulle part et a commencé à porter ces accusations contre votre oncle Michael dans le Today Show, quelle a été votre réaction ?
J’ai été complètement choquée, c’est comme si j’avais été heurtée de plein fouet, c’est quelque chose que je n’ai pas vu venir, et je suis sûre que personne ne l’a vu venir, tout le monde savait que Wade adorait mon oncle, à quel point ils étaient proches, tout ce que mon oncle avait fait pour lui en tant que mentor ou associé, c’est quelque chose qui n’avait aucun sens. Il y a aussi le fait que Wade a postulé sans succès pour le spectacle du Cirque du Soleil, et juste après, il a sorti ces accusations.

Dans votre esprit ces deux événements sont liés ?
J’en suis sûre à 100%.

Vous avez dû vous repasser les images de cette époque où vous étiez avec lui et où selon lui les faits se seraient déroulés.
Bien sûr, l’esprit se met en marche et essaie de rassembler les choses, mais en même temps il disait s’en être toujours rappeler sans réaliser que c’était mal jusqu’à ce qu’il ait un fils. Il a parlé aussi de dépression nerveuse, je n’en avais pas entendu parler avant le Today Show, même les gens qui le connaissaient n’en avaient jamais entendu parler, mais tout le monde savait qu’il était aussi en difficulté financière. Je me souviens quand il a donné cette interview dans le Today Show. Et ce que peu de gens savent, c’est que peu de temps après la mort de mon oncle en 2009, la première semaine, sa mère m’a appelée, je ne lui avais pas parlé depuis plusieurs années…

La mère de Wade ?
Oui. Joey m’a appelée. Je n’avais plus parlé avec aucun d’entre eux depuis plusieurs années, nous nous étions quittés en mauvais termes donc je n’avais plus du tout de contacts. Quand elle a réussi à me joindre, elle pleurait, elle m’a dit être très triste que mon oncle soit décédé, qu’elle l’avait vu quelques mois auparavant pour déjeuner, et qu’elle voulait m’en faire part. Je ne trouvais pas que c’était très approprié d’aller déjeuner avec eux, je me sentais mal à l’aise, même si je respectais totalement ses sentiments et même si comprenais qu’elle se sente triste, et avant de raccrocher, elle m’a dit qu’elle voulait que je les mettre en contact avec Prince, Paris et Blanket, qu’elle pensait que les enfants devraient être avec elle, et non pas avec ma grandmère. Quand elle m’a dit ça, j’ai raccroché, mais avant je lui ai dit que les enfants devaient être auprès de leur grand-mère. Elle a essayé de me convaincre que Michael lui aurait dit que les enfants ne devaient pas rester avec leur grand-mère, ce qui n’est absolument pas vrai.

Selon vous, qu’est-ce qui se passait, c’est tellement étrange…
Elle essayait de se positionner pour rester dans la famille. J’ai raccroché, et deux ou trois heures plus tard, Wade m’a appelée. Il a été très gentil au téléphone, c’était bizarre, entendre le son de sa voix était bizarre je ne lui avais pas parlé depuis des années. « Salut Brandi, c’est Wade, comment vas-tu ? ». J’ai dit : « Ça va bien et toi comment vas-tu ? », et il m’a dit : « Tu m’as beaucoup manqué, si nous allions dîner tous les deux, nous avons vraiment besoin de nous asseoir toi et moi pour discuter, est-ce que je t’ai manqué depuis tout ce temps ? ». Je n’étais pas mariée à l’époque mais je lui ai répondu très poliment et sans agressivité : « Non tu ne m’as pas manqué, et tu es marié n’est-ce pas ? » Je ne lui ai pas caché que je savais qu’il était marié, il a pris une pause, il s’est repris et a répondu : « Oh, oui, oui, je suis marié, tu devrais rencontrer ma femme un de ces jours ». Immédiatement j’ai su ce qu’il était en train de faire. Il était en train d’essayer de me manipuler pour revenir à Prince, Paris et Blanket. Plus tard j’ai découvert qu’après m’avoir appelée ils ont appelé Taj, pour essayer d’avoir leurs entrées pour les funérailles. C’est ce genre de personnes, il ne s’arrêtent jamais, quand ils ont quelque chose en tête ou quand ils veulent obtenir quelque chose, ils font tout pour l’obtenir et empruntent tous les chemins possibles pour l’obtenir.

Laissez-moi interpréter ce que vous dites. C’est vraiment fascinant, et important pour comprendre la crédibilité de Wade et celle de sa mère dans le film Leaving Neverland, ce que vous dites, c’est que quand Michael est mort ils ont paniqué, parce qu’ils ont toujours eu une relation avec Michael, c’était la personne qu’ils allaient voir quand ils avaient des problèmes ou besoin d’un travail, et à sa mort tout cela a disparu, personne ne s’attendait à ce qu’il ne soit plus là, et ils essayaient désespérément de trouver un moyen de rester dans les parages.
Absolument.

C’est comme ça que vous interprétez les choses.
Oui, à 100%, je l’ai immédiatement interprété de cette façon à l’époque, et encore plus maintenant. Quand j’ai entendu il y a quelques années qu’il avait des problèmes d’argent je n’étais pas surprise. Il n’avait pas eu le poste qu’il voulait, et il ne savait pas comment approcher Prince, Paris et Blanket.

Les portes s’étaient fermées au niveau professionnel, Michael n’était plus là pour l’aider, évidemment il ne pouvait pas se tourner vers vous puisqu’il vous avait trompée, et quand cette histoire est arrivée avec le Cirque du Soleil, il y a une vidéo de lui où il dit qu’il a le job.
Oui, il dit que c’est dans la poche.

Savez-vous pourquoi il n’a pas eu le poste ?
Non je ne sais pas. Honnêtement je ne sais pas pourquoi.

OK. Michael Jackson était le fil rouge de sa carrière… il s’est grillé auprès de Justin Timberlake, il s’est grillé auprès de Britney Spears… il n’a pas pensé que le fait qu’il vous ait trompé puisse avoir un impact négatif sur Michael ?
Il n’y a pas pensé, il ne réfléchissait pas, quand il faisait quelque chose il ne savait même pas qu’il le ferait cinq minutes avant.

Avez-vous dit à Michael ce que Wade vous avait fait ?
Non. Non, je ne l’ai pas fait parce que je savais qu’ils avaient une relation professionnelle, parce que je ne voulais pas interférer dans les affaires des autres. Mais j’aurais dû le faire. J’aurais vraiment dû le faire, parce que l’une des choses les plus importantes que mon oncle m’a toujours dite, c’est de veiller à ce qu’on me traite bien, et il m’a toujours dit que si un homme ne me traitait pas bien, s’il n’était pas respectueux, il n’avait rien à faire là. C’est le genre de conversations qu’on avait mon oncle et moi.

Les conseils d’un oncle.
Absolument.

Wade a dit que Michael était amoureux de lui. Alors que Michael a organisé votre rencontre, à vous et à Wade, quand Wade lui a dit qu’il avait un coup de cœur pour vous. Est-ce que cela a du sens ?
Non, aucun. Et c’est pour cette raison qu’il a intentionnellement omis d’en parler dans le documentaire. C’est pour ça qu’il a choisi de ne pas parler de moi, parce que cela anéantit tout ce qu’il dit.

Clairement, vous pensez que vous auriez dû être interviewée pour ce documentaire ?
Absolument. Si … pour être claire, est-ce que je veux avoir un lien avec ce documentaire ? Absolument pas. Mais pour que ce soit juste, oui, ils auraient dû. Pour un point de vue généraliste, oui c’est ce qu’ils auraient dû faire.

Je ne sais pas s’il connaissait votre histoire…
Je me pose la même question.
Je suis sûr que non. Je pense qu’il ne s’est même pas demandé s’il y avait d’autres éléments et une autre version de l’histoire.
Probablement pas.

Que diriez-vous… avez-vous reparlé à Wade depuis cette interview de 2013 dans le Today Show ?
Non.
Pourquoi ne lui avez-vous pas dit : « Hey mec, mais qu’est-ce qui se passe ? », pourquoi ne pas avoir fait ça avec Wade ?
Parce que je n’ai plus aucun contact avec lui.
Vous n’avez pas son numéro de téléphone.
Non, je suis sûre que je pourrais l’avoir mais je n’ai plus aucun contact avec lui. Je vois très bien quelles sont ses motivations, quel est son but. C’est l’argent. Et avec les gens qui ont cette mentalité, il n’y a rien que l’on puisse faire. Je pourrais l’appeler tous les jours pour lui dire : « Tu devrais avoir honte de toi ». Mais il ne décrochera jamais son téléphone, il fera toujours en sorte de l’éviter.

Vous pourriez lui laisser un message vocal [rires]
J’ai toujours grandi avec des gens comme ça, des gens qui essaient de se positionner dans notre entourage, dans nos vies, c’est quelque chose dont j’ai l’habitude.

Je comprends ce que vous voulez dire, ce que ça doit être de vivre cette vie, ce n’est pas une vie normale, on essaie toujours de tirer avantage de votre nom de famille. Si vous aviez l’opportunité de parler à Wade, que lui diriez-vous maintenant ?
Je lui demanderais vraiment s’il n’a pas honte de lui. Je lui dirais qu’il a tort de faire ça, que s’il avait besoin de quelque chose il aurait pu demander, au lieu de gâcher la vie de tout le monde.

Beaucoup ont trouvé sa performance… je ne sais pas si on peut parler de performance… plutôt son témoignage, très convaincant, il se montre très ému, il raconte une histoire très très détaillée, que diriez-vous aux personnes qui ne connaissent pas Wade et qui se diraient : « Wow, personne ne peut mentir avec autant de détails, et mentir en étant si convaincant pendant si longtemps face à une caméra« , que leur diriez-vous ?
Qu’ils ne connaissent pas Wade. Ils ne savent pas de quoi il est capable. J’ai aussi trouvé intéressant qu’il n’y ait aucune preuve dans tout ce documentaire, rien de substantiel, ils ont un scénario avec une mise en scène très graphique parce qu’ils ont quelque chose à vendre. Et je leur dirais qu’ils ne connaissent pas Wade, qu’à plusieurs reprises je l’ai vu en train d’essayer de ne pas rire, je dis bien non pas en train d’essayer de ne pas pleurer, mais essayer de ne pas rire, parce que ce qu’il disait était incroyablement ridicule.

Vous l’avez vu.
Oui, et j’en suis sûre à 100%.
Vous vous êtes dit là, il essaie de ne pas rire.
Oui, à 100%.

Vous vous rappelez de quelque chose en particulier ou en général ?
Spécifiquement, au moment où il faisait référence à quand il était un jeune garçon, il donne deux exemples, quand il évoque une pénétration anale, rien que de voir l’expression de son visage, quand on le connait on sait que cette déclaration n’est pas sérieuse. Mais il est capable de vendre son histoire à ceux qui ne le connaissent pas. Et beaucoup de gens ne connaissent pas mon oncle, ils le voient comme ce personnage de Mickey Mouse, ce n’est pas une personne réelle pour beaucoup de gens, donc il est très facile d’avaler tout ce que dit Wade.

J’ai eu un problème particulier avec cette histoire de sous-vêtements…
Je suppose oui, quand il avait 14 ans ?

Oui, quand il avait 14 ans, pour son soi-disant dernier rapport sexuel, et Michael l’entraîne dans le studio pour s’assurer qu’il s’est débarrassé de sous-vêtements qui l’incriminent, que pensez-vous de votre histoire ?
C’est absolument ridicule. A l’époque, Wade chorégraphiait plusieurs danseurs et participait à beaucoup de cours de danse, il dansait énormément, plusieurs fois par semaine, et il dit qu’à 14 ans il a subi une pénétration anale jusqu’à ce que son rectum saigne, au point d’avoir du sang sur ses sous-vêtements…

C’est bizarre, toute cette histoire est étrange, parce que premièrement si votre oncle était si terrifié à l’idée que l’on trouve les sous-vêtements, pourquoi les lui laisser, pourquoi le laisser les emporter au risque que sa mère les trouve, ça n’a pas de sens, et je ne suis pas sûr mais je crois que quand on lui demande à qui est le sang sur les sous-vêtements, il dit qu’il s’agit de celui de Michael…
Cette histoire n’a aucun sens.

Toute cette histoire… Puis le réalisateur donne une interview à Piers Morgan, et Piers lui demande quelle nouvelle preuve il a, et il fait référence aux sousvêtements comme s’il les avait réellement en sa possession.
Oui c’est vraiment très intéressant [rires]. Très très intéressant.

Pour le public, je garantis que le public s’est dit « Wow, il y a des sous-vêtements avec l’ADN de Michael Jackson dessus« 
Ce qui est intéressant c’est que Wade ne s’occupe pas de son linge, il ne l’a jamais fait, même à l’époque où nous avons rompu sa mère lavait son linge, donc sa mère l’aurait forcément trouvé il y a longtemps.

Les sous-vêtements sales sont toujours mis au centre de ce genre d’histoires, il me semble qu’on les aurait trouvés si ça avait été le cas.
Pour en revenir à la danse, il n’y a aucune chance qu’il ait pu danser comme il le faisait s’il avait été agressé de la façon dont il l’a décrit.

Vous parlez de sa mère. Sa mère est un personnage très important, elle a clairement facilité la mise en relation entre Wade et Michael, elle l’a clairement fait dans un but professionnel, ils la décrivent dans ce documentaire comme quelqu’un qui était très excité à l’idée de la relation proche entre Wade et Michael, à la fin du film elle est dévastée parce qu’elle dit avoir facilité les abus sur son fils, que pensez-vous de son rôle dans tout cela.
Honnêtement, je pense qu’elle l’a fait comme une actrice, tout comme Wade, je ne pense pas qu’elle croit cette histoire. Je me base sur le fait qu’elle était là pour voir les interactions entre Wade et Michael, Wade dit toujours qu’il était seul avec Michael et mis à l’écart de sa famille, ce qui n’était pas le cas. Elle était très impliquée avec Wade, et elle n’autorisait pas que des décisions concernant Wade se prennent sans elle. Donc elle en sait plus qu’elle veut bien le dire, et elle sait qu’il ne s’est jamais rien passé d’inapproprié. Elle a toujours aimé Michael, et j’aimerais dire que selon moi, elle était amoureuse de Michael, elle pensait que Michael avait un coup de cœur pour elle, juste parce qu’il a toujours été très doux et très gentil et elle l’a pris pour quelque chose de plus, mais il était tout le temps comme ça, et je pense que Joey sait que rien de tout cela n’est vrai.

Quand ils parlent dans le film du début de leur relation, elle semble très heureuse qu’ils aient eu cette relation.
Absolument.
Vous pensez la même chose.
A 100%. Elle ne peut pas le cacher.

Je suis père, et en tant que mère, après avoir appris que son fils a été victime d’abus pendant sept ans, elle ne peut pas se montrer aussi heureuse ! Donc vous pensez qu’elle joue la comédie à la fin du film quand elle prétend être horrifiée par ce que Michael a fait.
Absolument.

A mon avis, personne n’a anticipé l’impact de cette affaire, pas même HBO.
Au début quand cette affaire est sortie en 2013, je ne pensais pas que ça irait si loin. Je n’avais pas du tout connaissance de ce documentaire avant qu’il soit diffusé au festival de Sundance et que HBO annonce sa diffusion. Mais j’ai su immédiatement qu’il n’y aurait qu’une seule version de l’histoire. L’Estate et la famille ont pensé que l’affaire s’éteindrait toute seule, qu’il ne fallait pas y accorder trop d’attention. Wade n’a aucune preuve, rien de ce qu’il dit ne peut être prouvé. Maintenant, je pense différemment parce que je connais bien Wade, et j’ai senti qu’il était temps de parler. Je veux que Wade sache que les gens veulent la vérité.

Pouvez-vous dire en quelques mots pourquoi Wade ment.
Honnêtement, pour dire les choses rapidement, parce que Wade est un menteur. Il l’est absolument. Je ne vous demande pas de me croire, faites des recherches sur Michael et faites des recherches sur Wade. Beaucoup ne se rappellent pas de 1993, ou de 2005, quand il a été innocenté de toutes les charges, beaucoup portent de l’intérêt à ce que dit Wade aujourd’hui. Je leur demande de remonter le temps et de faire des recherches.

Vous croyez à 100% que Wade est un menteur et vous croyez à 100% que votre oncle n’était pas un pédophile.
Absolument.

Votre oncle a eu une vie unique, personne n’a vécu ou expérimenté la même vie que lui. Comment expliquez-vous au gens le fait qu’il dorme avec des enfants, qu’il ait eu des relations très proches avec de jeunes garçons, comment l’expliquez vous à ceux qui ne connaissaient pas votre oncle ?
C’est quelque chose de très difficile à expliquer. J’ai grandi à ses côtés donc pour moi c’est quelque chose de facile à comprendre, comme tous ceux qui ont grandi dans cet environnement et qui l’ont côtoyé. J’ai participé à ces soirées pyjamas, il y avait beaucoup d’enfants, nous regardions des films d’horreur, tout le monde se mettait au lit pour regarder le film. Cela n’aurait pas été pareil s’il y avait eu un enfant dans une chambre, un autre enfant dans une autre chambre. Mon oncle était comme un enfant lui-même, quand il y avait une table où les adultes s’asseyaient ensemble pour manger et une autre table pour les enfants, Michael allait toujours à la table des enfants, il restait avec ses neveux, il était très enfantin, il voulait s’amuser, il était comme ça. Pour ceux qui le connaissaient, c’est comme ça qu’il était normal. Nous regardions des films, il ne se passait rien de bizarre. Tout le monde finissait par s’endormir, et tout allait bien. Wade lui-même l’a dit deux fois, dans le cadre de deux enquêtes, il ne s’est jamais rien passé d’étrange.

Au moment où Wade a témoigné, il avait 22, 23 ans, il était déjà adulte. Il témoigne sous serment que votre oncle n’avait pas un comportement bizarre. Il sait qu’en proférant des accusations, vraies ou fausses, il y a de l’argent à gagner.
A l’époque il a résisté à la tentation. Si Michael était toujours vivant, il n’aurait jamais fait ça. Aujourd’hui, il n’a plus à se sentir désolé pour lui puisqu’il n’est plus là.

Il aurait pu mettre son agresseur derrière les barreaux, il aurait été un héros pour beaucoup de monde.
Je pense qu’il était fiancé à l’époque, il était très excité à l’idée de présenter sa fiancée à Michael, et il voulait se marier au ranch, là où les abus auraient selon lui eu lieu.

Une fois que Michael est décédé en 2009, il a essayé de s’assurer que la famille Jackson n’allait pas l’abandonner. Mais selon moi, une fois que son agresseur est mort, c’est terminé, on ne rappelle pas.
Absolument. Je suis d’accord à 100%.

Merci de m’avoir accordé votre temps, et pour nous avoir donné votre version de l’histoire. Que diriez-vous pour conclure ?
S’il-vous-plaît, avant de croire quoi que ce soit, faites des recherches par vous-mêmes. Vérifiez les faits.

12 commentaires

  1. J’ai lu avec beaucoup d’insistance chaque phrase, chaque paragraphe. Le récit de cette personne est parfaitement clair, lucide, est tout à fait à l’image de la manipulation dont est capable l’accusateur. Il existe des gens de cette catégorie, moi-même j’ai pu en faire les frais. Il existe de réels manipulateurs, capables de tout pour l’argent.
    Dans ma carrière, j’ai rencontré des gens particulièrement dangereux. Des gens qui n’avait aucun scrupule. Des gens qui avait un but unique, briller ou s’enrichir. Je reste convaincu de l’innocence de Michael. Si demain des preuves évidentes m’etaient mises sous le nez, alors je changerais totalement ma pensée. Mais ce n’est pas le cas et mon instinct ne m’a jamais trahi.

  2. J’ai déjà écouté son témoignage en anglais, je comprends mieux encore. Merci pour le travail que vous faites, et je remercie ce journaliste professionnel qui effectue des recherches avant de condamner.

  3. Merci pour cet interview édifiant… On comprend beaucoup^de choses. C’est triste que mem apres la mort de MJ, certains profitent de façon malsaine pour se faire de l’agent

  4. concernant les sous-vêtements dans votre commentaire:
    C’est bizarre, toute cette histoire est étrange, parce que premièrement si votre oncle était si terrifié à l’idée que l’on trouve les sous-vêtements, pourquoi les lui laisser, pourquoi le laisser les emporter au risque que sa mère les trouve, ça n’a pas de sens, et je ne suis pas sûr mais je crois que quand on lui demande à qui est le sang sur les sous-vêtements, il dit qu’il s’agit de celui de Michael…
    Cette histoire n’a aucun sens.
    sauf que dans le reportage Mr Wade Robson dit clairement que le sang qui se trouve dans son slip est le sien!!!!et non celui de MJ.
    pour ma part même si leur histoire est vrai il seras difficile pour eux de faire valoir leur droit de victimes .nous avons vu le cas avec bill cosby.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *