Suite à notre information du 22 avril concernant la sortie du livre « La Belgique de Michael Jackson » le 15 Juin prochain, voici une interview de son auteur Christophe du MJBackstage, qui vous en dit plus sur le contenu et la sortie de son nouvel ouvrage. Le crowdfunding du livre reste ouvert jusqu’au 2 juin inclus. Vous avez donc encore le temps de soutenir l’initiative.

Bonjour Christophe, après la sortie du guide de voyage intitulé Sur les pas de Michael Jackson (et Travelling With a King en anglais), voici que tu sors un livre consacré uniquement à l’histoire de Michael et la Belgique. Il y a donc de quoi en faire un livre ?

Eh oui. « La Belgique de Michael Jackson » fera même plus de 120 pages. L’idée du livre consiste à plonger dans les liens entre Michael Jackson et la Belgique. Et même si beaucoup ne le savent pas quand on les regroupe tous, ils sont assez nombreux.

Le récit de tout ce qui touche Michael Jackson à la Belgique est-il accompagné d’interviews des personnes qui sont mentionnées ou est-ce qu’il s’agit d’une recherche d’archives concernant tout un tas d’histoires qui lient le Roi de la Pop à ton pays ?

C’est tout cela à la fois. D’abord, je suis allé trouver et interroger des Belges qui l’ont connu : par exemple Christine Decroix qui a écrit « Je ne veux pas la fin de nous », Paul Ambach l’organisateur des concerts belges (Bad, Dangerous et HIStory), François Glorieux à qui Michael a demandé d’adapter plusieurs de ses chansons pour un orchestre symphonique ou encore des personnalités de chez Sony qui ont travaillé sur les sorties de Bad, Dangerous ou HIStory. Grâce à de longues interviews, ils partagent pas mal de belles choses. Ensuite, le livre va raconter une série de belles histoires comme la rencontre entre Michael Jackson et Eddy Merckx, sa passion pour l’héroïne de BD Martine dont il a rencontré le dessinateur et bien d’autres. Certaines sont très étonnantes. Bien sûr, je replonge dans les archives aussi avec des détails intéressants concernant les venues de Michael en Belgique… et ses concerts. Enfin, je suis allé trouver plusieurs personnalités belges qui témoignent de leur passion pour Michael.

Est-ce que ce livre sera accompagné de photos de Michael en Belgique ?

Oui. Il s’agira d’un livre 100% couleurs et grandement illustré. Il y aura pas mal de photos extraites des archives des gens que j’ai rencontrés, des photos de MJ sur scène en Belgique car j’ai fait plonger une agence photos dans ses archives. Les photos de l’époque Bad et Dangerous n’étaient pas toutes numérisées… Il y aura aussi des reproductions de documents. J’ai tenu à ce que le livre soit assez riche…

La préface du livre est écrite par Brice Depasse, producteur et animateur sur Nostalgie Belgique, pourquoi ce choix ?

J’ai rencontré Brice à l’occasion de la sortie du guide de voyage MJ (Sur les pas de Michael Jackson) il y a quelques années. Il m’avait invité dans son émission et on a sympathisé. Nous sommes restés en contacts réguliers sur toutes les questions liées à Michael Jackson. Car Brice est un passionné de musique en général et apprécie beaucoup Michael Jackson en particulier. Pas mal de ses chroniques radios lui sont d’ailleurs consacrées. Il connaît bien le sujet Jackson et a toujours montré énormément de respect à Michael. Et je l’apprécie beaucoup pour cela. Je trouvais que l’inviter dans le livre avait non seulement du sens, mais en plus c’est un honneur pour moi.

Nous, Français, avons le reflex de dire que Michael aimait notre pays plus que tout autre au monde, qu’il aurait voulu y acheter un chateau, qu’il venait à Disneyland Paris, etc… Alors, Michael préférait-il la Belgique ou la France ? C’est une plaisanterie naturellement, mais est-ce qu’il est envisageable de voir un jour un livre intitulé « La France de Michael Jackson » ou un autre pays, comme la Japon, l’Angleterre, l’Australie ?

Tu es un espion ? Tu es venu pirater ma boîte e-mail ou mes applis de messagerie ? Je ne veux pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… Mais c’est vrai que c’est une vraie possibilité et une idée que j’ai. « La Belgique de Michael Jackson » pourrait être le premier d’une collection. Mais on n’en est pas là du tout. Pour l’instant je mets tous mes efforts à la sortie de « La Belgique de Michael Jackson ». C’est un gros défi déjà car c’est un livre qui sort des sentiers battus et qui est très spécifique en même temps…

Pour que ce livre puisse voir le jour, tu as mis en place un système de pré-commandes et de crowdfunding. Pourquoi as-tu fait ce choix qui semble démontrer qu’il n’est pas facile que de sortir un livre sur Michael aujourd’hui ?

Ce n’est effectivement pas facile du tout. Pour tout te dire, j’étais en discussions avancées avec un éditeur pour sortir ce livre. Mais rien n’était signé au moment où est sorti « Leaving Neverland ». Et malgré un vrai intérêt de l’éditeur qui avait compris toute la logique de sortir cet ouvrage, il a finalement décidé de ne pas sortir cet ouvrage, refroidi sans doute par toutes les horreurs reprises dans la presse. Un revirement de situation difficile pour ce projet. Mais, en pleine tempête LN, j’ai décidé de ne rien lâcher. Au contraire, cela m’a renforcé dans mon idée de sortir ce livre quoi qu’il arrive. J’ai donc décidé de l’auto-éditer, via Chronica qui édite aussi la « Jackson Collector Books Series ».

Le système de précommande a pour objectif de juger de l’intérêt des fans pour ce livre. Car contrairement aux collectors books, il ne s’agit pas d’impression à la demande, mais d’une vraie sortie, qui implique l’impression d’un stock assez important. Donc un risque réel. Les précommandes, sont aussi une manière de trouver de l’aide pour l’imprimer de la meilleure manière possible : en fonction des précommandes et du soutien que j’aurai, l’idée est d’améliorer la qualité du livre en matière d’impression et d’ajouts de photos. Et non, ce n’est pas facile d’auto-éditer un ouvrage. Surtout aussi spécifique. Parce que comme on parle de la Belgique dès le titre… certains Français pourraient penser que ce n’est pas pour eux…

Et justement, que dirais-tu aux Français pour les convaincre que ce livre est aussi pour eux ?

Parce qu’avant de parler de la Belgique, ce livre parle de Michael Jackson, avec toute la passion qu’un fan peut y mettre. Tu imagines bien que ce livre se plonge avec la plus grande bienveillance dans des tranches de vie de Michael Jackson. Je suis fan avant tout et j’ai envie de partager et de rendre hommage. J’y ai mis tout ce que j’aurais aimé trouvé moi-même dans un livre. Les interviews sont éclairantes sur la manière dont Michael était et réagissait. Plein d’anecdotes méconnues se trouvent dans ce livre. Même pour les Français, l’ouvrage devrait permettre d’apprendre énormément de choses.

Nul doute que nous devrions découvrir une fois de plus, pas mal d’histoires au sujet de Michael que les médias ignorent bien trop souvent. Merci Christophe pour ces éclaircissements et cette passion qui t’anime. J’espère que cela pourra inciter les fans à participer à acheter ce livre via le crowdfunding qui est organisé.

Rendez-vous donc à tous les fans sur le site de pré-commandes et crowdfunding ici.

Le 16 février dernier, nous vous annoncions la sortie du second livre de la collection “Jackson Collector Books Series” intitulé « The Backstage Pass Collection » et disponible aux éditions Chronica.

Actualité oblige, nous n’avons pas pu nous attarder sur cet ouvrage. Nous vous proposons donc aujourd’hui notre avis après sa lecture.

Tout d’abord, sachez que ce livre est consacré à une collection bien particulière dans la globalité de tout ce qui peut être collectionné au sujet de Michael Jackson, puisqu’il s’agit ici des Pass Backstage, ces petits autocollants qui servaient à identifier les personnes pouvant avoir accès à certaines zones des coulisses des concerts.

Véritables sésames que tous les fans du Roi de la Pop auraient rêvé de posséder à l’époque des concerts de Michael Jackson, ces Pass Backstage permettaient de déambuler dans les coulisses ou personne ne pouvait avoir accès. S’ils étaient très souvent détruits après leurs utilisations, certains ont survécu avec le temps et font donc la joie de collectionneurs avertis.

Aujourd’hui, un livre, véritable collector book, tente de vous dévoiler une grande partie de ces Pass Backstage pour des concerts des Jacksons, de Michael Jackson, de Janet, de Jermaine et des 3T.

Constitué d’une couverture rigide et contenant 116 pages, ce livre de dimension 15,3 x 21,5 cm, commence par une introduction de son auteur, qui n’est ni plus ni moins que le collectionneur de ces Pass Backstage qu’il a pu acquérir après de longues années de recherches et d’achats.

Les tout premiers pass présentés sont ceux de la période des Jacksons allant de 1979 à 1981. Viennent ensuite ceux du Victory Tour, beaucoup plus nombreux suite à une organisation beaucoup plus importante. Vous découvrirez ainsi différents pass, de différentes couleurs, aux formats différents selon les personnes concernées, les organisateurs, la presse, les invités, les dates…

Le Bad Tour suivra cette tournée avec cette fois-ci Michael Jackson en solo. Là aussi des Pass du Japon en 1987 puis de l’année suivante avec toute sorte de catégories comme des personnes pouvant entrer avant le show, d’autres après, la presse, les radios, les invités et ce pour plusieurs lieux de concerts.

La collection de ces Pass se poursuit via le Dangerous Tour, le HIStory Tour, les MJ & Friends et même pour le concert HBO One Night Only qui fut annulé et ce pour finir par des Pass concernant des tournées de Janet, Jermaine et les 3T.

Si les Pass Backstage restent dans une catégorie de collectors bien particulière, le mérite de cet ouvrage ne réside pas seulement dans le fait de présenter des photos de certains d’entre eux mais également dans l’information qui vous est transmise au fur et à mesure des pages qui le composent.

Vous pouvez passer commande de ce livre sur le site de Chronica.

Pour rappel : votre livre n’est imprimé qu’une fois la commande passée. Cela permet d’éviter les impressions superflues (et donc des déchets!). Mais cela prend un peu plus de temps qu’une commande sur un site habituel : il faut compter 10 jours. Après votre commande, Peecho vous enverra un mail de confirmation puis un deuxième email au moment où le livre sera posté. Merci pour votre patience !

Liens utiles: Facebook / Editions Chronica / MJBackstage.

Les Editions Chronica sont très heureuses de vous annoncer la sortie du deuxième ouvrage de la collection “Jackson Collector Books Series”. Intitulé The Backstage Pass Collection, l’ouvrage plonge le lecteur dans une série de collectors tout à fait spéciaux et très souvent méconnus : les pass backstage*, ces petits stickers qui servaient à identifier les personnes pouvant accéder à certaines zones des coulisses, lors des concerts.

Ce livre, en édition deluxe et limité à 777 exemplaires seulement, contient 116 pages, entièrement consacrées aux pass backstage de Michael Jackson, des Jacksons, de Janet, Jermaine et les 3T. Au total plus de 300 pass backstage de toutes les formes et toutes les couleurs sont regroupés. Une référence ultime pour tout passionné et tout collectionneur !

Jamais un ouvrage « Jackson » ne s’est arrêté sur cet objet mythique qu’est le « backstage pass ». Cette exclusivité Chronica fera plonger tous les admirateurs de Michael Jackson et de la famille Jackson dans un univers étonnant qui n’aura plus aucun secret pour eux.

Classés par tournées, les pass sont expliqués lorsque c’est nécessaire, listés et cotés. Et pour la première fois dans la collection « Jackson Collector Book Series » est introduite la notion de rareté avec des icônes adéquates permettant, en un coup d’œil, de comprendre le degré de rareté de chaque pass.

Cet ouvrage est édité par les Editions Chronica avec le soutien de ses partenaires MJFrance & du MJBackstage. Une édition anglaise de cet ouvrage existe également : sa couverture est semblable mais en version blanche.

*Parfois méconnus des fans de Michael Jackson, les pass Backstage font l’objet de toute l’attention de certains collectionneurs avertis. A chaque tournée, les organisateurs impriment des « pass » qui confèrent certains accès dans différentes zones des coulisses. Il en existe des centaines, de toutes les formes et de toutes les couleurs. Ces précieux « sésames » constituent une véritable collection dans la collection.

Vous pouvez passer commande sur le site de Chronica.

Pour rappel : votre livre n’est imprimé qu’une fois la commande passée. Cela permet d’éviter les impressions superflues (et donc des déchets!). Mais cela prend un peu plus de temps qu’une commande sur un site habituel : il faut compter 10 jours. Après votre commande, Peecho vous enverra un mail de confirmation puis un deuxième email au moment où le livre sera posté. Merci pour votre patience !

Liens utiles: Facebook / Editions Chronica / MJBackstage.

Comme nous vous en parlions dans nos informations, le premier ouvrage de la collection « Jackson Collector Books Series » intitulé The Bad Singles Collection est en vente depuis le 20 août dernier sur chronica.be.

Si vous avez pu découvrir l’interview de Gilles Moris, l’un des auteurs de ce livre le 28 août dernier, voici aujourd’hui pour vous, notre lecture de cet ouvrage.

Le livre a pour dimensions 15,5 sur 21,5 cm et contient 118 pages. Il est sous couverture rigide et toute les pages intérieures sont épaisses et en couleur. Les couleurs sont vives et le design super sympa.

Ouvrage à considérer comme livre de références, il vous propose de regrouper en un seul support, tous les singles de la période BAD dans l’ordre chronologique des sorties. Les références des singles existent pour chaque pays et les illustrations concernent les supports principaux ainsi que les supports particuliers qui se diffèrent des autres.

Le but des auteurs du livre est donc d’informer les fans de Michael Jackson sur les collectors existants sur cette période et d’aider les collectionneurs non seulement à s’y retrouver, mais aussi peut-être à partir à la recherche des pièces de collection les plus rares.

Beaucoup de photos de collectors sont accompagnées d’un texte explicatif, riche en informations et souvent pointé d’humour.

Bien que notre passé de fan nous a permis de connaître un très grand nombre de collectors, ce livre nous a permis de découvrir des pièces que nous ne connaissions pas et cela fait donc partie d’un de ses points forts.

Enfin, une liste complète des références figure en fin d’ouvrage, vous permettant de cocher ou non, les cases correspondantes aux collectors que vous possédez.

Attention, cet ouvrage est appelé à devenir un collector à lui tout seul, puisqu’il est limité à la production de 777 exemplaires seulement !

Comme vous le suivez sur nos infos depuis quelques temps, le livre « The Bad Singles Collection » est en vente depuis le 20 août sur chronica.be.

Aujourd’hui, MJFrance vous propose une interview de Gilles Moris, co-auteur de ce livre avec Christophe Charlot, que vous connaissez bien comme étant celui qui oeuvre avec tant de passion derrière le MJBackstage.

Gilles Moris, que l’on connait un peu moins, est présenté comme un fan collectionneur de disques et d’objets rares sur Michael Jackson et sa famille depuis 1987. Il possède une gigantesque collection et est une encyclopédie à lui tout seul.

Apprenons-en un peu plus à son sujet…

Bonjour Gilles et merci de nous accorder cette interview. Pourrais-tu te présenter auprès de nos visiteurs ? Quel âge as-tu, d’où viens-tu, depuis quand et dans quelles circonstances es-tu devenu fan de Michael Jackson ?

Bonjour aux fans du King Of Pop, je me présente : je suis Gilles Moris (43 ans). Grand collectionneur de disques de Michael et de toute la famille Jackson. J’habite dans la province de Luxembourg en Belgique et je suis fan depuis l’époque où j’ai découvert la vidéo Billie Jean lors de sa sortie. Depuis lors je suis passionné par son art mais aussi tous les collectors qui le concernent et que je collectionne.

Comment as-tu vécu ta vie de fan de Michael Jackson, de son vivant et depuis son décès ?

J’ai toujours suivi Michael à travers ses chansons et ses clips. Bien entendu, j’ai été très choqué à l’annonce de sa mort … mais je continue et continuerai à admirer ce chanteur hors du commun qui fait partie intégrante de mon quotidien. Et je continue de collectionner tout ce qui le concerne, comme avant son décès.

Est-ce que tu es devenu collectionneur à force d’acheter tout ce qui est sorti au sujet de Michael ou est-ce que tu as tout de suite voulu tout avoir sur lui ?

A l’époque, je n’avais pas beaucoup de moyens financiers et j’ai donc choisi de me rendre dans les différentes brocantes du coin pour trouver des disques que je n’avais pas. Et puis, au fur et à mesure, ma collection s’est agrandie au gré des achats. Par la suite, pour trouver des disques et pressages que je n’avais pas, j’ai commencé à voyager, dans différentes villes, pour trouver des magasins de vinyles, et dans les foires du disque, parce que cela devenait plus difficile de trouver des collectors que je n’avais pas dans les brocantes.

Ta description sur le livre annonce que tu possèdes une gigantesque collection. Comment as-tu organisé, rangé cette collection ? Combien de place prend-elle ? Est-ce que tu as tout énuméré et sais-tu combien de pièce est-ce que tu possèdes ?

Le classement de ma collection est organisé pour chaque membre de la famille Jackson (car je collectionne l’ensemble de la famille, même si MJ représente l’essentiel de ma collection), ainsi que par le pays d’origine. Je ne dévoilerai par contre pas le nombre de disques, CD et cassettes que je possède : top secret. Par contre, pour vous donner une indication : les 2 pièces que je consacre aux collectors sont bien fournies…

Quelles sont tes plus belles pièces et quelles sont celles qui auraient des anecdotes que tu pourrais nous raconter ?

Ce n’est vraiment pas facile de choisir entre toutes mes pièces. Les premières qui me viennent à l’esprit sont le 45 tours de Someone In The Dark, le Rappin des Jackson 5, le promo 33 tours du Magic Beat … ou encore le maxi de Smile. Et sur ce maxi, j’ai une anecdote qui va faire enrager plein de collectionneurs. En effet, je l’ai trouvé dans un magasin d’occasion plus ou moins au moment de sa sortie. Et je l’ai acheté au prix de 300 FB c’est-à-dire… environs de 7,50 € !!

Comment s’est faite ta rencontre avec Christophe du MJBackstage et quand est née cette idée de livre « The Bad Singles Collection » ?

Ma rencontre avec Christophe remonte à bien longtemps, c’était lors d’une foire du disque à Bruxelles. Vers la fin des années 90 me semble-t-il. Nous avons sympathisé et nous sommes restés constamment en contact au fil des années. Il y a eu aussi plusieurs rencontres lors différents meetings organisés par le MJBackstage. Par la suite, j’ai eu le privilège de participer à différentes initiatives de magazines et livres du MJBackstage, et notamment le Collector Book des sorties 2009-2010 que l’on avait publié en 2011. On était tous très satisfaits de ce collector book et des réactions des fans. Et du coup, on s’est imaginé développer cela pour d’autres périodes, parce que 2009-2010 n’était pas la plus excitante, il faut bien l’avouer.

Mais on avait voulu le faire parce qu’on avait l’impression que les fans ne s’en sortaient pas avec toutes les sorties, les hommages et rééditions à cette période d’après décès. Du coup, quand il a fallu choisir une période pour se lancer on a pris Bad parce qu’il y a aussi énormément de collectors. C’était un an après la sortie du Collector Book 2009-2010, soit en 2012. On était trois mais l’un de nous a dû arrêter ce projet et il a été au point mort. Ce n’est que récemment, quand Christophe a identifié un partenaire imprimeur en ligne, qu’on s’est dit qu’il fallait reprendre ce projet un peu dingue. Surtout qu’environ 60% du livre était prêt et mis en page depuis 2012…

Pourquoi avoir voulu spécifiquement vous attaquer à cette période de BAD ? est-ce pour vous définitivement la mériode période ? Artistiquement parlant ? La plus riche en événements ? En collectors ?

Oui, tout à fait, la question résume bien le tout, Bad est une période très riche sur tous les points de vue, il y a plein de disques partout et Epic, à l’époque, misait énormément sur des éditions spéciales, des collectors, des promos, etc. Il y a fort à faire quand on collectionne la période Bad…

On apprend avec la création de cette maison d’édition 100% Jackson une intention de sortir plusieurs ouvrages. Avez-vous déjà en tête le prochain et s’agira-t-il une fois de plus d’un référencement de collectors ?

C’est exact, plusieurs ouvrages sont prévus. Nous travaillons d’ailleurs sur un autre livre en ce moment, mais je ne vais pas trop en dire. Il faut garder un peu de surprises… 🙂

Que penses-tu de l’évolution du monde de la collection depuis internet et depuis la disparition de Michael ?

Internet a changé la vie des collectionneurs. A l’époque, pour trouver un disque rare, il fallait correspondre par courrier, envoyer des chèques ou des mandats postaux. Ou se rendre dans des foires du disque, des magasins spécialisés ou des brocantes. Aujourd’hui, on achète tout en quelques clics, sur eBay ou des sites spécialisés. Il ne faut même plus sortir de chez soi. A un moment, l’offre était tellement grande sur Internet et la demande des fans moins grande que les prix pouvaient sembler diminuer. Avec le décès de Michael, par contre, on a vu les prix sensiblement grimper, j’ai l’impression. A présent, c’est un entre-deux avec certains vendeurs qui veulent toucher le plus possible, mais qui ne vendent pas forcément leurs pièces quand ils demandent trop. On revient à plus de raison.

Que penses-tu du travail de l’Estate en matière de préservation de l’héritage artistique de Michael ? Les albums posthumes, les rééditions, les scandales etc etc ? Et ces Picture Disc à venir naturellement ?

On ne peut pas dire que tous les choix de l’Estate soient vraiment fabuleux, c’est le moins qu’on puisse dire. Si l’on s’en tient vraiment au niveau des pressages musicaux, et donc pas le merchandising, l’Estate n’a généralement pas gâté les fans en presque 10 ans. On peut souligner les chouettes pressages pour Bad 25 avec le box et la valisette par exemple ou le LP qui brille pour l’album « Scream », même si le contenu laisse à désirer. La réédition des LP en picture disc, c’est sympa pour les fans. Même s’il s’agit vraiment de pressages sans grande valeur : niveau contenu, ce n’est rien de nouveau et ce sera assez répandu, je pense.

En quelques mots, pourquoi les fans doivent acheter ce nouveau livre ? Que va-t-on y trouver d’intéressant ? Quels sont ces petits détails qui vont en faire sa différence ?

Pour ce livre, on s’est inscrit dans la continuité du Collector Book 2009-2010 et qui avait plu aux fans. C’est-à-dire que l’on a voulu détailler les disques par des textes explicatifs, les références, des photos,… le tout avec un peu d’humour. On voulait aussi miser sur une bonne organisation du contenu et le classement des différentes pièces. On a voulu que ce soit un livre référentiel mais aussi qui puisse être lu par les fans, en prenant du plaisir et en découvrant des tas de choses sur les disques. De plus, nous avons choisi de proposer un livre en format A5 et en version rigide, ce qui sera pratique pour le transport. Il vous accompagnera lors de voyages, aux foires du disque, dans les magasins etc…

Merci Gilles pour nous avoir accordé cette interview. Aurais-tu un petit mot pour nos visiteurs ?

Que la magie continue de faire rêver tous les fans de Michael !

Les Editions Chronica sont très heureuses de vous proposer le premier ouvrage de la collection « Jackson Collector Books Series ». Intitulé The Bad Singles Collection, l’ouvrage est désormais disponible à la commande.

Ce livre, en édition deluxe et limié à 777 exemplaires seulement, contient 118 pages, entièrement consacrées aux pressages de singles de l’album Bad. Classés par continents et par pays, les disques (ou cassettes) sont listés et, pour la plupart, présentés par des petits textes d’informations truffés d’anecdotes et de touches d’humour.

Les références y sont aussi mentionnées ainsi que, pour être hyper précis, les différents pressages pour les mêmes références (« gold stamps », variantes dans certaines écritures, etc). Il s’agit du livre le plus précis jamais sorti sur les collectors des singles de Bad !

Ce guide se veut comme un outil informatif tout en étant hyper pratique pour les fans. En plus des pages de présentation des pressages, ce livre vous propose, à la fin, un récapitulatif, sous forme de listing, de l’ensemble des pressages. Il vous sera ainsi possible de cocher ceux que vous possédez et voir, en un clin d’oeil, ceux qui vous manquent.

Vous n’en pouvez plus ? Passez commande en quelques clics:

www.chronica.be/store

Pour rappel : votre livre n’est imprimé qu’une fois la commande passée. Cela permet d’éviter les impressions superflues (et donc des déchets!). Mais cela prend un peu plus de temps qu’une commande sur un site habituel : il faut compter 10 jours. Après votre commande, Peecho vous enverra un mail de confirmation puis un deuxième email au moment où le livre sera posté. Merci pour votre patience !

Liens utiles: Facebook / Editions Chronica / MJBackstage.

Une maison d’édition 100% Jackson ? Depuis aujourd’hui, elle existe véritablement et annonce officiellement le lancement de sa collection intitulée « Jackson Collector Book Series », spécifiquement consacrée aux collectors de Michael Jackson et de sa famille.

Cette maison d’édition s’appelle les « Editions Chronica » et dévoile le lancement imminent de son nouvel ouvrage « The Bad singles collection » qui, comme son nom l’indique se concentre sur l’ensemble des pressages des singles de l’album Bad.

Ce livre original, écrit par le collectionneur Gilles Moris et Christophe Charlot du MJBackstage, entend référencer l’ensemble des pressages sortis partout dans le monde et d’en détailler un nombre important avec des textes explicatifs, des photos et des références. Du Japon au Costa-Rica, en passant par le Brésil, la Turquie et le Zimbabwé (véridique :-), les sorties des singles de Bad n’auront absolument plus aucun secret pour les fans. Le tout, non sans une touche d’humour qui rend cet ouvrage agréable à lire et totalement unique.

« The Bad Singles Collection » sortira très prochainement en format A5 deluxe, avec couverture cartonnée épaisse. Et surtout, en édition limitée à 777 exemplaires seulement. Oui : 777 exemplaires (ça vous rappelle quelque chose ?) qui se veulent totalement exclusifs et ne seront pas vendus en librairie. Disponible exclusivement sur le Web !

Le livre « the Bad Singles Collection » précède une série d’ouvrages, d’un genre nouveau, consacrés aux collectors de Michael. En effet, la micro-maison d’édition Chronica s’est ouverte à plusieurs auteurs qui publieront, au fur et à mesure, le fruit de leur travail dans la Collection « Jacksons Collector Books Series »…

Pour les fans les plus perspicaces, le nom des Editions Chronica leur est sans doute familier. En effet, c’est aux Editions Chronica qu’on doit la sortie des guides de voyage à succès « Sur les pas de Michael Jackson » (2014) et sa version anglaise « Travelling With A King » (2015).

Désormais la micro-maison d’édition structure son approche en deux collections consacrées à Michael Jackson ; « Voyages » et « Collectors ». La micro-structure veut permettre aux fans porteurs d’un projet Jackson de le réaliser. Tout en offrant aux fans des livres qualitatifs, réalisés par des passionnés, dans le respect de l’artiste et de l’homme. Voilà la promesse des Editions Chronica qui prépare de nombreuses surprises.

Le livre « The Bad Singles Collection » sortira tout prochainement. Mais, les trois premiers ouvrages sortis « Jackson » des Editions Chronica restent toujours disponibles en commande au travers du site www.chronica.be.

MJFrance vous tiendra naturellement au courant de l’actualité de cette nouvelle maison d’édition et des livres à venir.

MJBackstage, le magazine 100% Jackson a sorti son dernier numéro, le MJB 3.1, au mois de Novembre 2017 et propose maintenant un tout nouveau concept intitulé « MJBackstage After-Party ». Afin d’en connaître tous les détails, voici pour vous une interview de Christophe, son rédacteur en chef que vous connaissez bien.

Bonjour Christophe, nous nous étions vus pour la dernière fois lors du MJ Music Day le 18 novembre dernier à Lille et il m’a semblé que ton stand du MJBackstage attirait toujours autant de monde. Après pratiquement 20 ans d’existence quel bilan tirerais-tu aujourd’hui d’une telle aventure ?

Le MJBackstage est pour moi comme pour plusieurs membres de la team l’aventure d’une vie. J’ai commencé à réaliser des petits fanzines depuis 1993. J’ai passé plus de temps dans ma vie à réaliser des publications Michael Jackson que de temps à ne pas en faire. (Et bam un coup de vieux !) Et cela reste aujourd’hui une vraie passion. Quand je regarde dans le rétro, je suis assez content du parcours du MJBackstage qui a évolué avec le temps, qui a réalisé pas mal de chouettes reportages exclusifs sur Michael, son entourage, sa famille, ses fans. A y repenser, avoir réussi à obtenir des interviews des Jacksons, des 3T, de collaborateurs comme Siedah Garrett, Sam Emerson, Tatiana Thumbtzen, Carol Bayer Sager et beaucoup d’autres, c’est assez exceptionnel dans la vie d’un fan.

Il y a bien sûr eu des périodes plus difficiles et notamment entre 2016 et 2017 où pour des raisons personnelles, il n’a pas été possible de sortir autant de magazine que prévu. Cela reste une passion non lucrative pour tous ceux qui y collaborent. Le temps disponible manque parfois. Et cela a créé la frustration de certains fans qui attendaient leurs magazines, ce que je peux comprendre. La gestion des envois et de la logistique a été, je dois l’admettre, assez mauvaise à cette période. Et c’est pour cette raison que l’année passée on a annoncé la fin de l’abonnement au magazine MJBackstage, sous la forme qu’on connaissait. Il n’était plus possible, selon moi, d’assurer une régularité tout en conservant une bonne qualité. Certains l’ont vu comme un abandon, voire une trahison. Mais il s’agissait surtout d’une remise en question de ce qu’on pouvait encore apporter de correct et de qualitatifs au monde des fans.

Les fans de Michael Jackson n’attendaient plus la sortie d’un nouveau numéro du MJBackstage mais il semble qu’un nouveau concept va voir le jour très bientôt. Est-ce que tu peux nous donner quelques détails concernant cette nouveauté ?

Et bien, quand on a décidé d’arrêter le magazine sous la forme qu’on lui connaissait, c’était pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’on avait du mal à suivre au niveau de la régularité, de la logistique, etc. La seconde, c’est que l’actualité de l’univers MJ était plutôt réduite. Et donc, on a fait une pause et avons réfléchis longtemps à ce qu’on aimerait personnellement avoir comme publication en tant que fans.

Le résultat, c’est ce concept d’After-Party. Il s’agit d’un ouvrage (et plus d’un magazine !!!) annuel de plus de 150 pages qui propose aux fans de se replonger dans l’année écoulée et, à partir de là, de voyager dans le temps dans la carrière de Michael Jackson, au travers de reportages, d’interviews, de témoignages, etc. Le résultat est à la croisée des chemins entre le magazine, le livre, le livre-photos, l’almanach, le site Web, le réseau social et le collectors book. Les fans auront des articles, des interviews, des listings de sorties, des grandes photos et même un voyage dans les réseaux sociaux du monde Jackson… L’idée c’est de regrouper un max d’infos, notamment grâce aux news écrites par MJFrance sur l’année 2017 tout en menant le lecteur dans des voyages. Cela pourrait bien dérouter un peu les fans de prime abord. Mais je pense (et j’espère) qu’ils vont découvrir une nouvelle façon de lire des choses sur Michael Jackson…

Pourquoi avoir baptisé ce concept « After Party » ?

On voulait rester dans le concept « Backstage » du nom de notre fanclub et magazine. Et c’est à la fois une allusion au fait que c’est un nouveau chapitre qui vient après le MJBackstage classique… et en même temps, ce sera chaque année un retour sur l’année d’avant, une sorte de débriefing de l’année écoulée. After-Party nous semblait donc approprié.

Chaque année donnera donc lieu à la sortie d’un nouveau numéro qui fera un récapitulatif de l’année écoulé et ce mélangé à l’histoire de Michael et de sa famille ? Nous devrions donc découvrir une compilation des informations de toute une année et ce entrecoupé avec des documents, interviews et reportages comme vous avez pu le faire par le passé. Penses-tu que cette nouvelle formule dessine une fois pour toute l’avenir du MJBackstage ?

Je pense que c’est une évolution naturelle en phase avec l’environnement Jackson du moment. On n’est plus à la période du HIStory Tour ou de l’après décès de Michael. Les choses ont beaucoup changé et il me semble qu’il fallait apporter quelque chose de différent et de nouveaux pour les fans. Peut-être de plus « mature ». Je ne sais pas si ce concept sera figé une fois pour toute, l’avenir nous le dira. Mais en tout cas, le MJBackstage After-Party marque clairement un nouveau tournant pour plusieurs années. En fait, je n’ai jamais vu le MJB comme devant avoir « une formule une fois pour toute ». Il y a eu trois grandes ères MJBackstage. La première, c’était le fanzine en noir et blanc avec couverture couleur. La seconde, c’était le « trimestriel » (avec ses ratés niveau régularité lol) 100% couleurs. Maintenant, cet ouvrage rétrospectif hybride qui sera bien sûr 100% couleurs mais annuel. Si d’ici quelques années, je sens un nouveau besoin ou une nouvelle envie, soit de la part des fans soit du côté de l’équipe, on changera. Mais là, j’ai l’impression que le concept a de quoi séduire et qu’on est parti pour quelques rendez-vous…

Que trouvera-t-on dans le premier « MJB After-Party » ?

Plein de chouettes choses. Ah ah ah… Plus sérieusement, nous publions une interview émouvante de John Isaac, photographe de Michael durant la période du HIStory Tour. Nous reviendrons sur un merchandising vieux de 30 ans que sont les peluches Michael’s Pets. On a d’ailleurs retrouvé le dessinateur qui a créé les modèles de ces peluches et partage des souvenirs étonnants. On fait le point sur les gros événements de 2017 comme Thriller 3D, la sortie de Scream, les grandes sorties de l’année, les activités de Paris, des reportages… Bref, y’a à lire et à découvrir.

Est-ce que vous allez continuer à suivre la famille Jackson ?

Oui, je sais que cela ne plaît pas à tout le monde mais cela fait partie de notre ADN. Mais nous voulons réserver la part belle à Michael avant tout. Mon idée c’est d’essayer de rester à 70% au moins concentré sur Michael. Sur plus de 150 pages, cela en fait beaucoup qui sont 100% Michael Jackson 

Quelles seront les modalités afin de pouvoir commander ce mag/livre ? Y-aura-t’il une formule d’abonnement comme par le passé ou une commande au numéro ?

Il s’agira d’un ouvrage en vente à la pièce en ligne exclusivement. Pour être très honnête, il était devenu difficile pour nous, logistiquement et financièrement, de tenir le rythme d’un abonnement. Sortir un mag régulièrement reste un pari ambitieux étant donné la faible actualité et ; il faut l’avouer, moins de fans se montrent intéressés. Donc ici, nous avons trouvé une solution qui nous permet de nous concentrer exclusivement sur le contenu et de confier l’ensemble de la logistique (impression et envoi) à une plateforme dont c’est le métier. Il s’agit d’impression à la demande, ce qui permet d’ailleurs l’impression de stock trop important et donc le gaspillage de papier. En gros, cela signifie que dès qu’une commande est passée, la plateforme réalise l’impression et la fabrication du magazine puis l’envoie elle-même. C’est fiable. Mais cela prend une dizaine de jour environ. Plus d’abonnement.

Quel sera le prix ?

Une trentaine d’euros.

Cela semble élevé…

C’était plus ou moins le prix d’un abonnement au MJBackstage pour un an. Ici, ce n’est qu’une seule publication, mais qui est beaucoup plus épaisse et fouillée. Comme je vous le disais, le MJB After-Party 1 dépasse 150 pages. Je pense que ce nouveau produit plaira aux fans.

Est-ce que les fans peuvent vous proposer un document, un témoignage, l’interview d’une personnalité, des photos, un travail personnel afin de participer à ce nouveau concept ? Vu qu’il ne sortira qu’une fois dans l’année, peut-être que des fans voudraient vous envoyer leur propre travail sur un sujet, est-ce possible et comment ?

C’est tout à fait possible. On cherche même les bonnes volontés et les passionnés. Ils peuvent écrire à mjbackstage@gmail.com en nous faisant part de leurs idées, leurs envies et leurs propositions. Tant que cela rentre dans le concept et que c’est qualitatif, nous sommes preneurs.

Quand sortira donc ce nouveau MJBackstage ?

Très bientôt… dans les jours qui viennent… (En fait, maintenant)

Au nom de MJFrance, je te remercie pour cette interview et je souhaite longue vie à ce nouveau concept. Aurais-tu quelque chose à rajouter pour nos visiteurs et amis fans ?

Merci à MJFrance qui est un partenaire solide et privilégié depuis le tout début… et encore tout particulièrement dans ce MJB After-Party avec la rétro de certaines news et le reportage de François sur Thriller 3D. Sinon, je voudrais juste remercier ceux qui ont toujours fait confiance et soutenu nos projets MJB. Je crois qu’aujourd’hui, plus que jamais, il faut arriver à se fédérer autour de projets qui continuent de faire vivre la carrière et la vie de Michael Jackson. Je pense que toutes les initiatives comme votre site, comme les autres magazines et comme le MJB peuvent co-exister et trouver un public. Toutes participent à faire en sorte que Michael ne meurt jamais.

Toutes les infos pour acheter ce nouveau concept sur MJBackstage.be

Surprise ! En 2011, le MJBackstage avait relancé la mode des “Collectors Book” en regroupant dans un gros volume de 184 pages l’ensemble des sorties Jackson des années 2009 et 2010. Des CD en passant par les DVD, les livres, le merchandising, les magazines hommage, etc. Des centaines de pièces Michael Jackson, avec descriptif, références et photos.

En 2011, ils éditaient ce pressage en édition limitée avec l’intérieur en noir et blanc. Face à la demande de nombreux fans de rééditer ce pressage, le MJBackstage est heureux de vous annoncer la disponibilité du “MJBackstage Collectors Book 2009-2010” en version 2018, dès aujourd’hui.

Cette réédition est un format A5 de 184 pages imprimées 100% couleurs. Une opportunité unique de mettre la main sur ce livre de référence qui complétera votre collection “Jackson”. Pour le commander, il vous suffit d’aller sur la page spéciale du MJBackstage créée pour l’occasion et de suivre les étapes indiquées par leur partenaire Peecho qui se charge de la logistique.

Source: MJBackstage.

Après quelques deux années d’attente, le magazine MJBackstage sort enfin son numéro 3.1 ! Si de multiples raisons ont fait que ce numéro a pris du temps à sortir, il n’en demeure pas moins que c’est avec un très grand plaisir que nous pouvons enfin retomber dans la ligne éditoriale de ces grands passionnés du Roi de la Pop.

Un tout nouveau numéro que vous pourrez commander non plus uniquement après un abonnement mais bien à l’unité. Cette nouveauté ravira certainement tous les fans qui ne veulent pas s’engager et permettra ainsi au magazine d’éviter d’entrer dans une situation financière difficile due à l’ancienne gestion. Naturellement, tous les fans en cours d’abonnement recevront ce nouveau numéro dans leur boite aux lettres.

Mais découvrons sans plus attendre le contenu et le sommaire de ce numéro qui fut spécialement imprimé à temps pour être présenté lors du formidable MJ Music Day qui eut lieu à Lille ce 18 novembre.

Une fois n’est pas coutume, le MJBackstage revient sur son histoire en promettant que le meilleur est à venir et qu’il ne s’agit en aucun cas d’une fin. Vous pourrez ainsi revivre les premier pas du magazine au tout début des années 90 et le fameux NAHT (National Anti-Hector Tribute), petit fanzine de passionnés qui deviendra grand. Christophe revient donc sur l’histoire su MJBackstage promettant que la passion est toujours intacte et dévoilant que la formule d’abonnement prend fin et que la vente au numéro constitue une nouvelle étape.

Vous découvrirez ensuite un article de Barbara Cortvrient sur Robert Burns, un poète romantique écossais très populaire et pour lequel Michael Jackson vouait une passion qu’il partageait avec David Gest. Un article très intéressant qui nous en apprend plus sur la vie du poète, la passion de Michael et les projets y étant liés.

On retrouve ensuite Bruce Swedien, le magicien du son Jackson sur plusieurs pages du magazine avec un historique du célèbre ingénieur du son, sa rencontre avec Isabelle Petijean, ses souvenirs de Michael et une interview exclusive du magazine. Quelques pages qui feront certainement chaud aux coeurs de tous ceux et toutes celles qui ont pu assister au MJ Music Day ou le public pu avoir Bruce dans une conversation téléphonique inoubliable.

Après Bruce Swedien, c’est un autre collaborateur important de Michael Jackson qui est à l’honneur en la personne de Brad Sundberg que les fans suivent un peu partout dans le monde avec ses séminaires « In The Studio With Michael Jackson ». Le MJBackstage vous propose une interview réalisée lors de son passage en Allemagne.

Comment la statue HIStory est arrivée à Jakarta ? Vous le découvrirez dans un article de Carine Temmerman et fera certainement des envieux !

La suite du magazine vous propose un retour dans le passé mais surtout dans les studios Sigma de Philadelphie ou les frères Jackson enregistrèrent leurs premières chansons après avoir quitté la célèbre maison de disque Motown. Un article très instructif sur un sujet trop peu abordé habituellement et naturellement accompagné de témoignages de personnes ayant vécu cette fabuleuse époque.

It’s Tito Time ! Et oui, Tito Jackson sort enfin un album solo et le MJBackstage vous le présente après l’avoir écouté. On y apprend qu’il contient quelques participations d’artistes et le magazine vous donnera son verdict !

Nouvelle interview d’un collaborateur de Michael Jackson. Il s’agit cette fois-ci de Thomas Bähler, auteur compositeur américain sur Ease On Down The Road et She’s Out Of My Life. Brice Najar vous propose sur quatre pages de découvrir le témoignage de Thomas Bähler et le perfectionnisme de Michael Jackson à travers son récit.

Si le nom de Kent Twitchell ne vous dit rien, vous allez découvrir qui est cet artiste peintre et comment en est-il arrivé à travailler avec Michael Jackson grâce à une interview réalisée par Chirstophe et traduite par Laetitia Latouche. Des photos utilisées l’ont été grâce à l’aimable autorisation du photographe.

Que deviennent les 3T ? Ils étaient en concert exceptionnel au mois de septembre à Amsterdam. Le magazine revient sur ce show et vous propose une interview des célèbres neveux du Roi de la Pop.

Si vous n’avez pas encore acheté le livre « La culture pop au panthéon des Beaux-Arts – Dangerous, de Mark Ryden à Michael Jackson » d’Isabelle Petitjean c’est que vous être vraiment passé à coté de quelque chose ! Le magazine revient sur la sortie de ce livre qu’il vous recommande à travers un article qui lui est consacré.

Vous arriverez ainsi à la fin de ce magazine et sur une page qui malheureusement ne constitue pas le meilleur dans les sensations que peuvent ressentir les fans de Michael Jackson. En effet, il vous faudra une fois de plus passer par la case Call Hector et découvrir des objets de collection que vous ne possédez pas. Le célèbre collectionneur, appuyé par le magazine, vous fera une fois de plus souffrir en vous proposant des pièces très rares, dont la seule chose que nous pouvons espérer est qu’elles soient surtout bien conservées, représentant à elle seule un patrimoine jacksonnien ultime.

Pour commander ce dernier numéro du MJBackstage, vous pouvez le faire via la page prévue à cet effet. Vous pourrez le commander au prix de 13,50€ (frais de port compris) via Paypal ou en écrivant au magazine à l’adresse mjbackstage@gmail.com.