Dans l’album « Blackstreet » des Blackstreet sorti en 1994, Michael Jackson a écrit la chanson « Joy » avec Teddy Riley et Tammy Lucas. Ce titre fut alors exploité sans la voix du Roi de la Pop par le groupe Blackstreet en Maxi CD, Maxi 45 tours vinyle et K7 audio.

Si à la base, ce titre était prévu pour l’album Dangerous, Michael n’en était pas satisfait et l’a donc offert à Teddy Riley qui garde précieusement le master original dans lequel Michael chante la chanson.

Le 21 juin prochain, cet album qui fut vendu à plus d’un million d’exemplaires sera réédité en double vinyle opaque de couleur jaune.

Vous pouvez le pré-commander sur le site anglais The Sound Of Vinyl ou une seconde date, cette fois-ci au 12 juillet, est annoncée.

L’album Motown At The Hollywood Palace sorti en 1970 est en téléchargement légal chez Amazon.fr depuis le 17 mai dernier.

Faisons un bon 50 ans en arrière.

Dès le 18 Octobre 1969, Berry Gordy organise un show TV intitulé Motown au Hollywood Palace. Ce sera un grand tournant pour la firme : c’est la dernière fois que Diana Ross chante avec les Supremes et elle lance : « Mesdames et Messieurs, j’ai le plaisir de vous présenter une jeune, mais grande star, qui a passé sa vie sur les planches. Lorsqu’il chante et danse, il illumine la scène. Voici Michael Jackson et les Jackson 5 ! » , mettant déjà et de manière bien appuyée, Michael Jackson en avant.

Et Michael, très à l’aise au micro, annonce alors : « Nous aimerions vous chanter notre premier disque Motown, il est en vente partout!« 

C’est ce disque qui a été publié à l’occasion de cette séance mémorable ! Les frères y interprètent en live « Sing A Simple Song » et « Can You Remember » en medley et pour la première fois en public « I Want You Back » .

Les autres chansons figurant sur cet album sont interprétées par les groupes phares de la Motown comme Diana Ross & The Supremes, Gladys Knight & The Pips ou encore Stevie Wonder.

Vous pouvez acheter ce disque en téléchargement sur Amazon.fr au prix de 10,90€ ou à 1,29€ par titre.

Nous sommes heureux de vous annoncer la possibilité de gagner un exemplaire du livre de Fabrice Bellengier intitulé « Michael Jackson, 40 ans de règne du Roi de la Pop » sorti ce 6 juin chez Mareuil Éditions. Cinq livres sont mis en jeu.

Pour se faire, il suffit de nous écrire à cpteo@mjfrance.com  en précisant « 40 ans de règne du Roi de la Pop » dans l’objet de votre courriel et en répondant correctement à la question suivante : De quelle période provient la photo de Michael Jackson qui figure sur la couverture du livre Michael Jackson, 40 ans de règne du Roi de la Pop : Off The Wall, Thriller, Bad, Dangerous, HIStory ou Invincible ?

Votre réponse devra nous parvenir avant le 22 juin 2019 minuit et vous devrez y mentionner également vos nom, prénom et adresse postale.

Un tirage au sort aura lieu parmi les bonnes réponses afin de désigner les 5 gagnants du livre. En participant à ce jeu, vous autorisez MJFrance à publier vos noms et prénoms lors de la révélation des gagnants sur le site et sur notre page facebook. Vous autorisez également MJFrance a transmettre vos coordonnées à l’expéditeur du livre.

MJFrance vous souhaite bonne chance à toutes et à tous !

Suite à l’incroyable revirement dans la programmation du concert de Quincy Jones du 23 juin à l’O2 de Londres et aux plaintes des fans demandant le remboursement de leurs réservations, NME.com nous apprend que les organisateurs de l’événement viennent de réagir à ce flot de critiques.

Pour rappel, l’affiche du début d’année concernant un événement que les fans de Michael Jackson avait programmé dans leurs agendas, annonçait un spectacle consacré aux albums Off The Wall, Thriller et Bad, le tout accompagné d’un orchestre symphonique et d’une vidéo inédite de Quincy Jones sur la fabrication de chaque album du Roi de la Pop.

Au mois de mai, l’affiche du concert de Quincy Jones a été changée et le contenu du spectacle est dorénavant consacré à la musique des années 80. La précision qui était inscrite « Quincy Jones présente Off The Wall, Thriller, Bad, trois albums emblématiques exécutés à la suite » a été changée par « Quincy Jones présente la bande sonore des années 80, des chansons emblématiques et des albums déterminants ». Si huit titres de sa collaboration avec Michael Jackson sont toujours au programme, d’autres chansons de différentes artistes ayant travaillé avec Quincy Jones ont été rajoutées.

L’affiche de février à gauche et celle de mai à droite.

Si ce changement aurait pu être le fait de répercussions de la diffusion de « Leaving Neverland » ou de conflits passés avec l’Estate, les organisateurs, eux, viennent de donner une explication qui ne convaincra certainement pas les fans du Roi de la Pop.

En effet, ils défendent leur changement en soutenant qu’ils restent fidèles à la présentation originale et qu’il ne cherchent qu’à explorer davantage le répertoire de Quincy Jones.

« Lorsque le concert à l’O2 a été annoncé en février, le noyau central du show s’est construit autour du travail de Quincy sur les albums Off The Wall, Thriller et Bad« , a déclaré un porte-parole à NME . “Cela n’a pas changé. Nous avons en fait élargi le show pour inclure d’autres chansons clefs en dehors de son travail avec Michael Jackson. C’était pour souligner la contribution plus large de Quincy Jones à la musique pop dans les années 1980. En conséquence, l’œuvre qui sera présente a été modifiée pour refléter cela. »

Ils ont ajouté: « Le contenu du show, qui sera joué pour la première fois en direct dans ce format, ne diffère en rien de ce qui avait été facturé à l’origine, car les chansons de ces albums classiques sont au cœur du concert. »

Les fans jugeront…

Nous ne savons pas si le contenu sera joué pour la première fois mais il ressemble fortement à celui de 2018 ou même la photo de Quincy Jones pour illustrer l’affiche est toujours la même.

Comme nous vous l’annoncions dans nos précédentes infos à ce sujet, la billetterie pour le MJ Music Day qui aura lieu le 19 octobre prochain de 13h à 20h00 à Lyon est maintenant ouverte.

Deux formules vous sont proposées:

Une Formule Prestige à 120€ (limitée à 30 places) incluant:

  • Dédicaces et photos avec les invités de 13H à 14H.
  • Les témoignages de Steven Whitsitt et Christophe Boulmé et conférence de Brad Buxer et Michael Prince de 14H à 20H
  • Placement garanti dans les trois premiers rangs.
  • Pack Goodies MJ MusicDay.

Une Formule Standard à 65€ incluant:

  • Les témoignages de Steven Whitsitt et Christophe Boulmé et conférence de Brad Buxer et Michael Prince de 14H à 20H
  • Placement libre.

Vous pouvez accéder à cette billetterie en cliquant ici.

Liens utiles : mjmusicday.fr / Facebook MJ Music Day / Twitter MJ Music Day.

Suite à notre information du 22 avril concernant la sortie du livre « La Belgique de Michael Jackson » le 15 Juin prochain, voici une interview de son auteur Christophe du MJBackstage, qui vous en dit plus sur le contenu et la sortie de son nouvel ouvrage. Le crowdfunding du livre reste ouvert jusqu’au 2 juin inclus. Vous avez donc encore le temps de soutenir l’initiative.

Bonjour Christophe, après la sortie du guide de voyage intitulé Sur les pas de Michael Jackson (et Travelling With a King en anglais), voici que tu sors un livre consacré uniquement à l’histoire de Michael et la Belgique. Il y a donc de quoi en faire un livre ?

Eh oui. « La Belgique de Michael Jackson » fera même plus de 120 pages. L’idée du livre consiste à plonger dans les liens entre Michael Jackson et la Belgique. Et même si beaucoup ne le savent pas quand on les regroupe tous, ils sont assez nombreux.

Le récit de tout ce qui touche Michael Jackson à la Belgique est-il accompagné d’interviews des personnes qui sont mentionnées ou est-ce qu’il s’agit d’une recherche d’archives concernant tout un tas d’histoires qui lient le Roi de la Pop à ton pays ?

C’est tout cela à la fois. D’abord, je suis allé trouver et interroger des Belges qui l’ont connu : par exemple Christine Decroix qui a écrit « Je ne veux pas la fin de nous », Paul Ambach l’organisateur des concerts belges (Bad, Dangerous et HIStory), François Glorieux à qui Michael a demandé d’adapter plusieurs de ses chansons pour un orchestre symphonique ou encore des personnalités de chez Sony qui ont travaillé sur les sorties de Bad, Dangerous ou HIStory. Grâce à de longues interviews, ils partagent pas mal de belles choses. Ensuite, le livre va raconter une série de belles histoires comme la rencontre entre Michael Jackson et Eddy Merckx, sa passion pour l’héroïne de BD Martine dont il a rencontré le dessinateur et bien d’autres. Certaines sont très étonnantes. Bien sûr, je replonge dans les archives aussi avec des détails intéressants concernant les venues de Michael en Belgique… et ses concerts. Enfin, je suis allé trouver plusieurs personnalités belges qui témoignent de leur passion pour Michael.

Est-ce que ce livre sera accompagné de photos de Michael en Belgique ?

Oui. Il s’agira d’un livre 100% couleurs et grandement illustré. Il y aura pas mal de photos extraites des archives des gens que j’ai rencontrés, des photos de MJ sur scène en Belgique car j’ai fait plonger une agence photos dans ses archives. Les photos de l’époque Bad et Dangerous n’étaient pas toutes numérisées… Il y aura aussi des reproductions de documents. J’ai tenu à ce que le livre soit assez riche…

La préface du livre est écrite par Brice Depasse, producteur et animateur sur Nostalgie Belgique, pourquoi ce choix ?

J’ai rencontré Brice à l’occasion de la sortie du guide de voyage MJ (Sur les pas de Michael Jackson) il y a quelques années. Il m’avait invité dans son émission et on a sympathisé. Nous sommes restés en contacts réguliers sur toutes les questions liées à Michael Jackson. Car Brice est un passionné de musique en général et apprécie beaucoup Michael Jackson en particulier. Pas mal de ses chroniques radios lui sont d’ailleurs consacrées. Il connaît bien le sujet Jackson et a toujours montré énormément de respect à Michael. Et je l’apprécie beaucoup pour cela. Je trouvais que l’inviter dans le livre avait non seulement du sens, mais en plus c’est un honneur pour moi.

Nous, Français, avons le reflex de dire que Michael aimait notre pays plus que tout autre au monde, qu’il aurait voulu y acheter un chateau, qu’il venait à Disneyland Paris, etc… Alors, Michael préférait-il la Belgique ou la France ? C’est une plaisanterie naturellement, mais est-ce qu’il est envisageable de voir un jour un livre intitulé « La France de Michael Jackson » ou un autre pays, comme la Japon, l’Angleterre, l’Australie ?

Tu es un espion ? Tu es venu pirater ma boîte e-mail ou mes applis de messagerie ? Je ne veux pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… Mais c’est vrai que c’est une vraie possibilité et une idée que j’ai. « La Belgique de Michael Jackson » pourrait être le premier d’une collection. Mais on n’en est pas là du tout. Pour l’instant je mets tous mes efforts à la sortie de « La Belgique de Michael Jackson ». C’est un gros défi déjà car c’est un livre qui sort des sentiers battus et qui est très spécifique en même temps…

Pour que ce livre puisse voir le jour, tu as mis en place un système de pré-commandes et de crowdfunding. Pourquoi as-tu fait ce choix qui semble démontrer qu’il n’est pas facile que de sortir un livre sur Michael aujourd’hui ?

Ce n’est effectivement pas facile du tout. Pour tout te dire, j’étais en discussions avancées avec un éditeur pour sortir ce livre. Mais rien n’était signé au moment où est sorti « Leaving Neverland ». Et malgré un vrai intérêt de l’éditeur qui avait compris toute la logique de sortir cet ouvrage, il a finalement décidé de ne pas sortir cet ouvrage, refroidi sans doute par toutes les horreurs reprises dans la presse. Un revirement de situation difficile pour ce projet. Mais, en pleine tempête LN, j’ai décidé de ne rien lâcher. Au contraire, cela m’a renforcé dans mon idée de sortir ce livre quoi qu’il arrive. J’ai donc décidé de l’auto-éditer, via Chronica qui édite aussi la « Jackson Collector Books Series ».

Le système de précommande a pour objectif de juger de l’intérêt des fans pour ce livre. Car contrairement aux collectors books, il ne s’agit pas d’impression à la demande, mais d’une vraie sortie, qui implique l’impression d’un stock assez important. Donc un risque réel. Les précommandes, sont aussi une manière de trouver de l’aide pour l’imprimer de la meilleure manière possible : en fonction des précommandes et du soutien que j’aurai, l’idée est d’améliorer la qualité du livre en matière d’impression et d’ajouts de photos. Et non, ce n’est pas facile d’auto-éditer un ouvrage. Surtout aussi spécifique. Parce que comme on parle de la Belgique dès le titre… certains Français pourraient penser que ce n’est pas pour eux…

Et justement, que dirais-tu aux Français pour les convaincre que ce livre est aussi pour eux ?

Parce qu’avant de parler de la Belgique, ce livre parle de Michael Jackson, avec toute la passion qu’un fan peut y mettre. Tu imagines bien que ce livre se plonge avec la plus grande bienveillance dans des tranches de vie de Michael Jackson. Je suis fan avant tout et j’ai envie de partager et de rendre hommage. J’y ai mis tout ce que j’aurais aimé trouvé moi-même dans un livre. Les interviews sont éclairantes sur la manière dont Michael était et réagissait. Plein d’anecdotes méconnues se trouvent dans ce livre. Même pour les Français, l’ouvrage devrait permettre d’apprendre énormément de choses.

Nul doute que nous devrions découvrir une fois de plus, pas mal d’histoires au sujet de Michael que les médias ignorent bien trop souvent. Merci Christophe pour ces éclaircissements et cette passion qui t’anime. J’espère que cela pourra inciter les fans à participer à acheter ce livre via le crowdfunding qui est organisé.

Rendez-vous donc à tous les fans sur le site de pré-commandes et crowdfunding ici.

Suite à la plainte déposé par l’estate contre HBO au sujet de Leaving Neverland, un juge fédéral à refusé la semaine dernière de laisser un arbitre se prononcer sur la question de savoir si le documentaire a dénigré Michael Jackson.

En effet, au vu de la particularité de la législation américaine, l’Estate ne souhaitait pas réellement plaider en audience publique mais a plutôt invoqué une clause d’arbitrage dans l’ancien accord entre HBO et Michael Jackson et visait à ce qu’un juge de la Cour supérieure de Los Angeles impose une confrontation devant la American Arbitration Association (AAA). En réponse, HBO a renvoyé l’affaire devant un tribunal fédéral en Californie.

À partir de là, les parties se sont livrées une bataille juridique pour résoudre la question de savoir où le litige serait réglé. Bien qu’il s’agisse d’une question ennuyeuse, elle peut potentiellement trancher l’affaire dans son ensemble, car si la disposition relative à l’arbitrage est inopérable, les clauses de confidentialité et de non-séparation qui fondent les réclamations de l’Estate sont tout aussi probables.

HBO a fait valoir qu’en vertu de la loi fédérale sur l’arbitrage, le juge fédéral devait décider des « questions de la passerelle en matière de validité et d’arbitrabilité ». Selon les avocats du réseau, une telle analyse aurait pour objectif de déterminer si HBO avait clairement exprimé l’intention, en 1992, de confier la compétence à un arbitre. HBO a également évoqué les anciennes règles (modifiées depuis) ​​de l’AAA en ce qui concerne l’invocation de la compétence.

L’Estate a qualifié ces arguments de « tautologie classique », affirmant dans un dossier d’audience qu’il « présumait de la conclusion même que HBO souhaitait qu’un arbitre parvienne au litige dans le présent différend, c’est-à-dire qu’il ne reste aucune obligation en vertu de l’Accord ».

Le juge George H. Wu de la Cour de district des États-Unis ne voit pas de preuves claires et incontestables concernant l’arbitrage. Il a nié les requêtes en renvoi de l’affaire devant un tribunal d’État ainsi que l’arbitrage forcé.
Si cela pourrait représenter une première victoire pour HBO, le juge a cependant ordonné aux parties de tenir un briefing supplémentaire sur la question de l’arbitrage.

Dans les prochains mois, les deux parties exploreront le sens de l’accord de 1992. Le juge Wu prendra alors une nouvelle décision sur la perspective d’un arbitrage. Si HBO l’emporte, il n’aura probablement même pas à se demander si Leaving Neverland a causé des dommages à Michael Jackson.

Source: Hollywood Reporter

Le groupe Sri-Lankais Infinity a choisi d’interpréter le titre Heal The World de Michael Jackson comme message de paix après les attentats du mois d’avril dernier qui ont fait plus de 250 morts dans leur pays.

Vous pouvez voir cette vidéo, sur You Tube ou ci-après, que le groupe Infintiy a choisi de commenter ainsi :

Oui, nous appartenons à différentes cultures et nous avons des opinions religieuses différentes, mais nous sommes tous définis comme des Sri-Lankais. Laissez-nous guérir notre nation avec solidarité et amour. Unis nous restons jusqu’à l’infinity.

Lien utile: Facebook.

L’ouverture de la billetterie pour le MJ Music Day qui aura lieu le 19 octobre prochain à Lyon a été fixée au lundi 3 juin 2019.

Cependant, l’Associacion On The Line a mis en ligne sur leur page facebook une prévente pour le jeudi 30 mai à 10h00. Pour y accéder, il vous faut suivre les instructions ici.

Comme vous pouvez le voir sur l’image qui illustre cet article, les affiches du MJ Music Day viennent d’être dévoilées, avec des photos de Steven Paul Whitsitt et Christophe Boulmé.

Liens utiles : mjmusicday.fr / Facebook MJ Music Day / Twitter MJ Music Day.

Le lundi 10 juin à 21h00, la chaîne de télévision CSTAR, proposera à l’occasion des 10 ans de la mort de Michael Jackson, un documentaire inédit réalisé par Olivier Richard contenant des témoignages de collaborateurs artistiques ayant travaillé avec le Roi de la Pop. La durée de ce documentaire est de 1h45mn.

En voici pour vous la présentation :

Michael Jackson est toujours adulé sur les cinq continents et s’avère être un artiste encore plus fédérateur qu’Elvis Presley, les Beatles ou Bob Marley. Performer, interprète et danseur incroyable, The King of POP était aussi un auteur et compositeur exceptionnel qui a écrit certains de ses plus grands tubes comme Billie Jean ou Beat It. Michael était également un artiste précurseur, dépositaire de la grande tradition soul et r’n’b Motown, il la transcenda pour la propulser dans l’ère digitale (vidéoclip, jeux vidéo) tout en la métissant d’influences multiples (hard rock, hip-hop, musique ethnique).

Michael Jackson était un pionnier comme on en voit peu dans la musique. Il a multiplié les records, le plus prestigieux étant celui d’être l’auteur de l’album le plus vendu de tous les temps, le fameux Thriller.

Réalisé depuis Los Angeles, ce documentaire inédit vous propose les témoignages exceptionnels de ses collaborateurs artistiques mais aussi de découvrir des images rares, comme le storyboard du clip Thriller qui avait été réalisé par l’illustrateur et créateur du Rocketeer.

Avec les témoignages de :

Paul Boutin (ingénieur du son sur Invincible)
Rob Cohen (producteur de The Wiz pour Motown et réalisateur de Fast & Furious)
Bobby Colomby (batteur de Blood, Sweat & Tears et producteur des Jacksons)
Lamont Dozier (compositeur pour Motown, artiste)
Bruno ‘Taco’ Falcon (danseur, chorégraphe)
Tito Jackson (guitariste des Jackson Five et frère de Michael)
Boogaloo Shrimp (danseur)
William Stout (dessinateur et storyboarder, designer de Neverland).

Une production Sombrero & Co

Sources: Le Blog TV News / Télé 7 Jours