Leaving Neverland et son réalisateur font le tour des médias français…

Dan Reed fait le tour des médias français depuis deux jours et les journalistes se régalent à l’écouter parler sur ce qui fait les choux gras de la presse écrites mais aussi des chaînes de télévision françaises. Le réalisateur a accordé plus de 30 interviews sans qu’aucune d’entre elles ne remette en cause les propos des accusateurs ou relèvent les incohérences qui figurent dans ce film.

France Info / Radio France

Seules, quelques interventions de fans dans des émissions radio-télé comme les grandes gueules de ce matin sur RMC / RMC Story ou encore au Morandini Live sur CNews, peuvent apporter quelques précisions sur beaucoup de détails ignorés par les médias et les journalistes, peu enclin à vouloir faire un travail d’investigation qui représente pourtant l’essence même de leur profession.

Non content qu’ils ne cherchent pas à en savoir plus sur les dessous de ce documentaire (qui mènerait leurs investigations tellement loin qu’ils pourraient être totalement débordés par tout ce qu’ils pourraient trouver), mais en plus, beaucoup d’entre eux semblent rester bloqués sur l’arrangement financier qui fut fait en 1993 lors de la toute première accusation contre Michael Jackson sur l’affaire dite Chandler.

Si effectievement, là aussi, ces dits journalistes n’ont jamais pris la peine d’en savoir plus que ce qui apparaît pour eux comme une évidence de la culpabilité de Michael Jackson, rappelons une fois pour toutes quelques points essentiels sur l’accord qui eu lieu à l’époque, afin d’éviter un procès civil mais qui en aucun cas, ne pouvait éviter un procès pénal.

  • Michael Jackson n’admet en aucun cas les allégations d’abus sexuels et négocie cet arrangement au regard de l’impact négatif exponentiel que l’affaire a sur sa carrière.
  • L’arrangement contient une clause de confidentialité réciproque et un abandon réciproque de toute action actuelle ou future au civil. Ce qui veut dire que la plainte contre Michael Jackson au civil doit être retirée et de son côté, Michael Jackson ne pourra pas intenter un procès au civil, par exemple pour diffamation.
  • La plainte de Jordan Chandler a été retirée et empêche toute action civile mais cela n’empêche en rien l’action pénale de se poursuivre.
  • Le procureur de district, qui représente l’Etat américain dans la poursuite d’infractions de ce genre, est alors Thomas Sneddon. Il lance alors une enquête de grande ampleur comprenant pas moins de 200 personnes auditionnées ainsi que plusieurs perquisitions.
  • L’affaire est alors passé devant un Grand jury qui devait determiner si au vu des éléments présentés par Tom Sneddon, il était possible que Michael Jackson ait pu commettre la moinde infraction et si des accusations pouvaient être retenus. Ce Grand jury peut exiger la production de documents et la comparution de témoins sous serment. Cette étape a alors démontré que la procèdure de Tom Sneddon n’avait aucune chance de déboucher sur une condamnation. Le procureur a donc dû abandonner ses poursuites.

Il est donc totalement faux de croire qu’il n’y a pas eu de procès pénal parce que la plainte au civil fut conclue par un arrangement financier.

Si Jordan Chandler se devait de garder le silence au civil, il n’en était rien du côté pénal puisque d’ailleurs en 2005, pour la seconde affaire dite Arvizo, Tom Sneddon, une nouvelle fois procureur dans cette affaire, produit alors un mémorandum évoquant le droit de Jordan de ne pas venir témoigner. Droit que Jordan Chandler pris alors, refusant de participer à l’affaire Arvizo.

Aujourd’hui, et après plusieurs interviews, Dan Reed affirme vouloir faire une suite à Leaving Neverland avec des intervenants comme Gavin Arvizo. Le problème, est qu’il n’est pas clair dans ses interviews ou l’on se perd à essayer de savoir la vérité, tant ses propos son différents.

En effet, dans une interview accordé à Glamour Paris, il indique « J’étais aussi en lien avec Gavin Arvizo, un autre accusateur, mais il n’a jamais voulu témoigner et c’est son droit. » alors que dans une interview accordée à La Depeche, il dit cette fois-ci: « Gavin, qui est l’enfant dans le procès criminel de 2005, je lui ai envoyé une longue lettre à laquelle il n’a pas répondu. Je suis en contact indirectement avec lui mais il ne répond pas. » puis rajoute dans Le Figaro: « Gavin Arvizo, qui a attaqué en 2005, veut vivre une vie normale. Or je ne ferai ce film que si lui et sa famille acceptent de témoigner. » avant de préciser dans une interview télévisée sur France Info « Il faudrait que Gavin Arvizo veuille témoigner face caméra et je ne suis pas sûr qu’il veuille faire ça. »

Comment Dan Reed peut-il affirmer d’un côté qu’il est en lien avec Gavin Arvizo et qu’il ne veut pas témoigner, d’un autre qu’il est en lien indirect, qu’ensuite il ne répond pas à un courrier pour finir par affirmer qu’en fait il veut vivre une vie normale ?

Enfin relevons une autre incohérence dans les propos de Dan Reed et ce au sujet de la fabrication de ce film, dit documentaire, à propos de la recherche d’éventuels témoins. En effet, dans l’interview de Glamour Paris, Dan Reed affirme que dans le cadre de son documentaire, il a parlé à Jason Francia, qu’il annonce comme ayant été une victime de Michael Jackson (mais qui pourtant s’était ravisé lors d’un contre-interrogatoire en 2005, appuyé par le témoignage de sa mère, qui avait alors également revu sa version des faits). Jason Francia aurait donc dit clairement à Dan Reed qu’il ne voulait pas participer à son « enquête ».

La logique de Dan Reed aurait voulu qu’il demande également à Brett Barnes s’il voulait bien participer également, or nous savons tous que ni lui ni son entourage, ni personne du film, n’a jamais essayé de le contacter. Aujourd’hui, Dan Reed en donne la raison dans une question posée par Le Figaro : Michael Jackson a été accusé de pédophilie par cinq garçons. D’autres, comme Brett Barnes et Macaulay Culkin, ont toujours nié. Auriez-vous voulu les interviewer ?
« J’y ai pensé mais, comme ils ont toujours démenti, je ne voulais pas les accabler en disant : « Vous mentez, dites-moi la vérité. » Ils sont dans le film mais en filigrane.« 

Nous vous laisserons donc seuls juges des propos et des intentions de Dan Reed qui sois-disant fait un enquête pour chercher d’autres éventuelles victimes et qui se justifie de ne pas contacter, justement, d’éventuelles victimes, cette fois-ci pour ne pas les accabler.

6 commentaires

  1. Il est trop bizarre ce journaliste à la noix! Déjà j’aime pas sa gueule! Et de plus il y a vraiment un problème psychologique avec la pédophile. Il faut pas être un intello pour le comprendre ! Au vue de ce que je viens de lire, il tente par tous les moyens de détruire la réputation, la notoriété, l’image et la légende Michael Jackson. De plus pourquoi s’acharner à faire le tour des médias pour défendre son documentaire et bien moi je pense comprendre! Il sait que dans les semaines à venir la riposte et la contre attaque va arriver et qu’il tente par tous les moyens de défendre son documentaire et comme il fait les choux gras de la presse internationale alors il en profile pour continuer à diffamer. Le plus dérangeant c’est que personne n’a le professionnalisme et l’humanisme pour le contrer mais comme le dit dans son communiqué l’estate  »le temps de la vérité sur ce pseudo documentaire à tabloïd va arriver et là l’innocence du roi de la pop sera inévitablement confirmer  »

  2. Je continuerai à être admiratrice de ce chanteur tout sa pour de l argent honte à ce documentaire à celui qui la réaliser pour moi se sont des acteurs

  3. Merci Amir tout ce que tu dis est vrai ainsi que Zaza , moi non plus j’aime pas sa gueule à ce type je le sens pas depuis le début , on va pouvoir se rattrapper avec d’autres belles surprises cette fois-ci sur MJ , tant pis pour ceux qui n’auront pas comprient que depuis plus de 10 ans les médias et compagnie sur MJ ce n’est que 90 % de la poubelle car c’est l’appat du gain, manipulation mental etc

    (Pour la petite parenthèse je me suis même disputé avec quelqu’un sur le fait que MJ avait le vitiligo bien sur je me suis fais passé pour une incomprise… car cette personne pour lui c’est le contraire 🙁 Cela me fou la rage quand 2019 j’entends encore ces salades même sur ces problèmes de peau!! Il aimait sa race, il a pas choisi d’avoir le vitiligo!!)

    Michael Jackson mérite haut et fort un hommage digne de ce nom ! Peut importe si c’est en petite commité entre fans ou autres du moment que c’est dans le respect , l’amour, la paix, le partage , la bienveillance c’est c’est bon.

    Ce n’est pas la quantité mais la qualité des choses qui prime retener bien cela!!! 🙂

    Gros bisous à tous.

  4. En faisant quelques recherches sur Dan Reed, saviez-vous qu’il a tourné en 2014 un doc « The Paedophile Hunter » et qu’il affirme n’avoir eu l’idée de tourner  » Leaving Neverland » que tardivement quand il a eu vent des plaintes de Safechuck et Robson car dit-il il ne s’intéressait pas spécialement à Michael et n’avait pas fait de recherches sur lui (ça on s’en est rendu compte !) ? Apparemment c’est le sujet de la pédophilie qui l’intéressait et là l’occasion était trop belle avec ces 2 menteurs qui incriminaient MJ. En plus il savait bien qu’il aurait moins de problème en s’attaquant à un artiste décédé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *