Notre avis sur Thriller 40…

Après des mois d’attente, nous voici donc au moment fatidique de la sortie attendue de l’album anniversaire des 40 ans de « Thriller ». Une sortie assez chaotique puisque la distribution de l’album montre des faiblesses indignes de la sortie d’un tel album.

Prévu pour aujourd’hui, l’album manque de présence sur de nombreux bacs destinés à le recevoir comme il se doit. A titre d’exemple, si certaines Fnac le proposent depuis hier et ce pour la plus grande joie de certains fans, d’autres Fnac ne le propose pas aujourd’hui et ne savent pas quand ils le recevront. Certaines enseignes n’ont qu’un ou deux exemplaires de la version CD et du Vinyle. Même Amazon, réputé depuis des années comme livrant un album le jour de sa sortie, montre des faiblesses avec un retard de livraison pour certains, voir même l’impossibilité de le proposer à la vente directe obligeant l’acheteur à devoir passer par des intermédiaires.

Et que dire des autres versions de l’album comme le Vinyle UltraDisc One-Step promettant un son hors du commun et indisponible à la vente en France si ce n’est hors de prix. Sony Music n’ayant pas l’autorisation de le vendre, il faut se diriger directement chez Mofi, l’éditeur du disque basé aux USA. L’album, proposé à 100€ là-bas, revient à 160€ si l’on y rajoute entre autre, les frais de port. Contactés par nos soins, la MJ Online Team reste muette à nos doléances et l’antenne de Mofi en France n’est pas en mesure de proposer le disque au même prix qu’aux USA. Même Amazon France n’est pas capable à ce jour de le proposer et seuls des intermédiaires le proposent à des prix allant de 148€ à 240€ environ. Un comble en 2022. Et pour le SACD, produit également par Mofi, c’est la même chose.

Avouons qu’il y a quand même quelque chose qui cloche.

Devons-nous parler des soirées anniversaires annoncées par le site officiel dont nous nous faisons la joie de partager l’info le 1er novembre dernier ? Paris, ainsi que d’autres villes à travers le monde, devait proposer des « Fêtes d’événements pour les fans » . Vous avez pu constater via nos informations régulières que finalement la fête à Paris n’était qu’un rendez-vous destiné à des invités et en aucun cas libre d’accès. Du peu d’échos que nous avons à travers le monde, il semble que le mot « fête » est plus présent dans l’annonce officielle que sur le terrain. Un couac de plus.

Nous mesurons donc la chance que nous avons eu de pouvoir nous procurer la version 2CD sortie aujourd’hui et nous vous livrons maintenant notre avis sur son contenu. Nous ne vous parlerons pas de la version Vinyle simple car pour nous, elle ne correspond pas du tout à ce que l’on attend d’une telle réédition.

L’écoute s’est faite dans un premier temps au casque et dans un second temps sur des enceintes. Nous ne reviendrons pas sur l’historique de chaque chanson déjà détaillé dans les infos à leur sujet.

Notre écoute s’est concentrée uniquement sur le CD numéro 2. Le petit coffret est sympa, le livret également même s’il est à regretter que les paroles du second CD soient absentes.

Si chacun ressentira la musique de Michael Jackson à sa manière et la perception de chaque chanson différemment, voici notre verdict.

Starlight: Nous ressentons tout d’abord du plaisir à l’écoute de la voix de Michael Jackson. On sent qu’il ne force pas et n’est pas aussi investi que pour la version finale de Thriller que l’on connait. Il est même hésitant au début de la chanson. Cela nous montre la base de travail de Thriller et comment une chanson peut se transformer en tube. On arrive à imaginer à quel point cette chanson a pu être transformée. Les 55 dernières secondes sont sublimes et Michael Jackson se lache enfin ! Le « We got to be together » est envoutant et cela donne envie d’écouter ce passage en boucle.

Got The Hots: Nous n’avons pas l’impression qu’il y ait des différences notables avec les versions déjà commercialisées. C’est un regret que ce titre fasse partie de cette sélection. Impossible de l’écouter en entier, on passe à la suivante.

Who Do You Know : La voix de Michael aurait eu le mérite d’être mise un peu plus en avant par rapport à la musique. C’est une belle chanson qui aurait pu être travaillée afin d’être finalisée. Elle monte en puissance à partir de 2 minutes et prend tout de même de la dimension arrivant à nous transporter, nous faire nous évader, nous faire claquer des doigts. Elle ne nous rappelle cependant pas la période Thriller mais plutôt des inédits de l’album Bad. C’est cependant le coup de coeur de ce CD.

Carousel: Tout comme Got The Hots, vu qu’elle est déjà sortie sur d’autres supports il n’y a pas de surprises. Le son est même moins bon et on a envie de vite passer à la suivante.

Behind The Mask: Beaucoup de souffle. Cette version ne viendrait-elle pas d’une cassettte audio ? On baisse le son pour pouvoir mieux l’apprécier. Déjà présente sur le scandaleux album « Michael », notre avis est que cette démo aurait dû apparaître sur la réédition de l’album et ce à la place des titres Cascio. C’était la moindre des choses. Le son est vraiment mauvais et gâche une éventuelle envie de découvrir cette démo. Dommage.

Can’t Get Outta The Rain: Chanson hyper connue des fans de Michael Jackson et existant sur plusieurs supports. Peu d’intérêt. Hors période, on passe à la suivante au bout d’une minute.

The Toy: Cette démo est intéressante dans le sens qu’elle permet, un peu comme Starlight, de voir la progression qu’elle aurait pu prendre pour arriver à quelque chose comme Best Of Joy que l’on connait. La « batterie » est un peu soulante et ressemble plus à un métronome qu’au son d’un instrument de musique. On ressent un double regret: celui de ne pas la voir sur la réédition de l’album « Michael » et celui de voir qu’elle prend la place à d’autres inédits pourtant indispensables.

Sunset Driver: Tout comme Got The Hots et Carousel, ce titre existe déjà sur un autre support et ne délivre rien de plus. On zappe.

What A Lovely Way To Go: On ne reconnait pas la voix de Michael période Thriller. Ce piano voix ressemble à une chanson du style de Queen et de Freddie Mercury. Le son et l’enregistrement de Bruce Swedien manquent cruellement à la mise en avant de la qualité de la voix de Michael Jackson. Quelle dommage ! On l’imagine cependant peut-être pour une B.O d’un film. Mais on n’accroche pas véritablement. Elle a cependant le mérite d’exister et de voir quelles directions Michael Jackson est allé explorer. Il n’y a cependant aucune doute sur le fait que certains fans pourraient l’aimer.

She’s Trouble: Question démo cette chanson semble plus avancée que les précédentes même si elle n’est pas finalisée. Quand on pense que Starlight a donné Thriller, on ose imaginer que She’s Trouble aurait pu trouver une voie plus funky. Elle n’a pas dû passer loin de se retrouver sur l’album. Un regret en rapport à son éventuel potentiel. Il n’en demeure pas moins qu’elle a tout à fait sa place sur cette sélection.

Et voilà, une longue attente pour finalement pas grand chose. En résumé, il y a trop de chansons connues des fans dans cette sélection et surtout trop de chansons parues sur d’autres supports. De notre avis, Starlight, Who Do You Know, What A Lovely Way To Go et She’s Trouble ont parfaitement leur place dans cette sélection. Les autres existent soit sur d’autres support, soient auraient dû exister sur l’album « Michael ».

Cette édition anniversaire ne restera donc pas dans les annales et ne mérite donc d’exister que pour 4 chansons si ce n’est le premier CD qui lui, provient de l’album le plus vendu de tous les temps.

Nous vous souhaitons cependant une très bonne écoute de ces titres qui font tout de même partie de l’HIStoire. En attendant toujours de belles choses, qui, nous le savons, existent quelque part.

3 commentaires

  1. Je suis assez de votre avis. Je suis aussi déçu et mitigé sur ces inédits. D’une part, je suis content qu’il y ait enfin des vrais inédits provenants des sessions d’enregistrements de Thriller dont certains jamais entendu ailleurs, d’autre part il y a beaucoup trop de chansons déjà parues/entendues. Donc, c’est décevant pour les fans comme moi, par contre c’est plutôt positif pour le grand public qui va découvrir toutes ces chansons. Et quitte à mettre des chansons qui ont déjà fuité sur le net, je trouve que Nite Line et Hotstreet manque à cette édition.

  2. C’est vrai que les gouts et les couleurs ne sont pas à discuter….Mais franchement cher MJ france , je suis déçue de votre jugement arbitraire envers les chansons de ce cd . Bien sur que nous aurions aimés plus d’INEDITS , mais vous savez : la joie ressentie en allant cherché une nouvelle sortie cd de Michael a été bien plus grande et émotionnellement plus profonde que vos critiques trop sévères . Perso quand j’ai entendu  » Who do you know  » j’ai eu une larme qui a coulé car c’était la voix de Michael sur un titre inconnu et cette voix là ne sera jamais ennuyeuse pour moi ( et j’espère pour beaucoup d’autres ) au contraire elle est si douce parfois.. Pour what a lovely to go , c’est vrai que c’est un peu un autre style …Mais Michael sait se  » frotter  » à tous les styles , c’est une de ses plus grandes qualités …Pour les autres titres plus connus , c’est bizarre mais j’ai trouvé que c’était légèrement différent de ceux déjà sortis A réécouter…… Bref n’oubliez pas que ce ne sont que des démos et quel démo !!!! Soyons surtout heureux et laissons nous aller à la joie !!!! comme dans le reportage de Delahouse du journal de france 2 A QUAND LE PROCHAIN CD ??????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *