Howard Weitzman, l’un des avocats de Michael Jackson qui réprésente l’Estate, a accordé une interview à Billboard.com.

Il a confirmé que le 25ème anniversaire de l’album BAD serait célébré en 2012 avec un format similaire à Thriller 25. Un concert du BAD Tour devrait être commercialisé en DVD. Un album d’inédits est également envisagé, même si aucune date de sortie n’a encore été communiquée.

Source : Billboard / MJ data bank

Mardi 27 Septembre, Kenny Ortega a témoigné devant la cour Supérieure de Los Angeles. Il a déclaré avoir rencontré Michael Jackson dans les années 90 lorsque le Roi de la Pop l’avait appelé afin de travailler avec lui sur sa tournée du Dangerous Tour. Kenny Ortega a décrit sa relation avec Michael comme étant amicale.

A propos du show This Is It, il a déclaré que Michael était très excité et qu’il était convaincu qu’il était temps de le faire à la fois pour ses enfants et pour les fans.

Il voulait rappeler aux gens qu’ils devaient tout faire pour prendre soin de la planète et prendre soin les uns des autres.

Pendant les répétitions, Kenny Ortega voyait Michael Jackson trois à quatre fois par semaine.

La plupart des répétitions se déroulaient en fin d’après-midi, jusque dans la soirée, et duraient en moyenne 7 heures. Ortega a identifié Conrad Murray dans la salle d’audience, en disant qu’il avait rencontré Murray pour la première fois lors d’une réunion organisée chez Michael à Carolwood en avril ou mai 2009. Selon lui, de la mi-juin jusqu’à la fin du mois, Michael a manqué quelques répétitions.

Le vendredi 19 juin, Ortega a remarqué que Michael « n’allait pas bien » et que quelque chose n’allait pas. Ortega a dit que « ça l’avait troublé ». Il a dit que Michael semblait perdu et « incohérent ». Ortega dit qu’il s’est assis à côté de Michael qui regardait les répétitions, et qu’il lui a frictionné les pieds. Michael est parti plus tôt ce jour-là et Ortega a déclaré qu’il a été si inquiet pour Michael ce jour-là, qu’il a envoyé un e-mail (ci-après) à AEG Live, en copie à Randy Phillips.

Randy,

Je ferai tout mon possible pour apporter mon aide dans cette situation. Si vous souhaitez que je vienne à la maison, passez-moi un coup de fil dans la matinée. Ma préoccupation est que maintenant qu’un médecin a été engagé et qu’il a appliqué la manière forte, il apparaît que l’artiste puisse être incapable de faire face à cause de réels problèmes émotionnels. Il est apparu assez faible et fatigué ce soir. Il a eu une terrible crise de frissons, il tremblait, il était agité, comme obsédé. Tout en moi me fait dire qu’il devrait faire l’objet d’une évaluation psychologique. Si nous avons la moindre chance de le ramener en pleine lumière, il lui faudra une forte thérapie pour l’aider, mais aussi une aide physique immédiate. Notre chorégraphe m’a dit que lors d’un essayage de costumes qui a eu lieu ce soir son styliste a remarqué qu’il avait encore perdu du poids. Pour autant que je sache, personne n’a la responsabilité de s’occuper de lui sur une base quotidienne. Où était son assistant ce soir ? Ce soir c’est moi qui lui ai donné à manger, qui l’ai enveloppé dans des couvertures pour le réchauffer, qui lui ai massé les pieds pour le calmer, et qui ai appelé son médecin. Il y avait quatre agents de sécurité devant sa porte, mais aucun ne lui a offert une tasse de thé chaud. Pour finir je crois qu’il est important que tout le monde le sache, je crois qu’il veut vraiment le faire… il serait brisé, ça lui briserait le cœur si nous devions stopper. Il a terriblement peur de ne pas pouvoir aller plus loin. Il m’a demandé sans relâche ce soir de ne pas le laisser tomber. Il a pratiquement supplié pour que je lui conserve ma confiance. Ca m’a brisé le cœur. Il avait l’ait d’un petit garçon perdu. Il reste peut-être une chance pour qu’il relève le défi, si nous lui apportons l’aide dont il a besoin.

Cordialement,
Kenny

Kenny Ortega a ensuite déclaré qu’il a été confronté au Dr Murray pendant une réunion organisée chez Michael Jackson. Murray lui a dit qu’il était déçu du fait qu’Ortega ne l’ait pas laissé répéter. Ortega a dit que c’était sur la requête de Michael. Il a également dit que Murray lui a dit de ne pas se comporter en médecin, que Murray lui avait dit que Michael était physiquement et émotionnellement capable de prendre ses responsabilités. Ortega a dit qu’il n’était pas d’accord.

Ortega a précisé que le 23 juin, à peu près 4 jours après que Michael ait été malade, il est allé répéter, il était plein d’énergie. Ortega a trouvé que c’était « un Michael différent ». Le 24 juin, Michael était toujours heureux et plein d’énergie. A la fin de la journée, Michael était de bonne humeur, il a demandé à Ortega de remercier tout le monde pour leur travail. Ortega dit qu’il a dit à Michael qu’il l’aimait, et Michael lui a répondu « je t’aime encore plus ».

Le lendemain, Ortega a reçu un appel téléphonique du producteur Paul Gongaware, qui lui a annoncé qu’une ambulance avait emmené Michael à l’hôpital. Paul a rappelé Ortega plus tard pour lui dire « nous l’avons perdu ». Pendant le contre-interrogatoire, Ortega a dit à l’avocat de la défense Ed Chernoff que Murray était en charge de l’emploi du temps de Michael, et ce jusqu’à sa mort. Quand on lui a demandé s’il pensait que Michael abusait des médicaments, Ortega a répondu oui. Il a précisé que juste avant le 19 juin, Michael « avait disparu pendant à peu près une semaine ».

Le coprésident de AEG Live, Paul Gongaware est appelé à la barre… il a déclaré à l’accusation que c’est Michael qui a exigé les 21 dates supplémentaires. Il prétend que les 10 premières dates se sont vendues presque instantanément et que Michael a voulu ajouter 21 dates supplémentaires, ce qui a fait un total de 31 dates. Gongaware dit que Michael était obsédé par le fait de battre le record de 21 dates de Prince à l’O2 Arena. Il dit que même après avoir vendu les places pour 50 concerts, il y avait encore 250 000 personnes en attente d’un ticket.

Paul Gongaware est revenu à la barre mercredi 28 Septembre. Il a prétendu que le Dr Conrad Murray avait réclamé un salaire astronomique pour offrir ses services à Michael Jackson et que c’était Michael qui lui avait demandé d’engager le Dr Murray… mais Murray demandait 5 millions de dollars… ce qui était trop. Michael a alors insisté sur le fait qu’il voulait Murray, donc Gongaware l’a rappelé, lui offrant cette fois 150 000 dollars par mois, selon les instructions de Michael. Gongaware a aussi dit à l’avocat de la défense qu’il était à l’affût de tout usage de drogue de la part de Michael Jackson, disant qu’il avait juste remarqué chez lui une « légère difficulté à articuler » lorsqu’ils se rencontraient.

Kathy Jorrie, avocate de AEG, a été appelée mercredi à la barre des témoins.

Jorrie a rédigé le contrat entre AEG, le Dr Murray et Michael. Elle a déclaré à l’accusation que le Dr Murray avait des problèmes avec une partie du contrat, disant qu’il voulait percevoir son salaire mensuel de 150 000 dollars alors que This Is It n’avait pas encore commencé. Le Dr Murray a aussi demandé un équipement pour une réanimation cardio-pulmonaire dans le cadre du contrat. Quand Jorrie lui a demandé pourquoi il en avait besoin, Murray lui a dit qu’étant donné l’âge de Michael Jackson et la pénibilité des concerts il ne voulait courir aucun risque. Jorrie dit qu’elle a parlé à Murray le 24 juin. Murray lui a dit qu’il avait vu Michael sur scène et qu’il était « en parfaite santé ». C’était la veille de sa mort. Elle a enfin déclaré que le contrat n’avait PAS été signé par toutes les parties, et qu’aucun paiement n’avait été fait par AEG pour Murray.

L’assistant personnel de Michael Jackson, Michael Amir Williams, a également été appelé à la barre des témoins.

Il a déclaré que Michael, Prince, Paris et Blanket étaient les seuls à vivre à Carolwood. Sur le chemin des répétitions, à l’aller comme au retour, Michael s’arrêtait souvent pour saluer ses fans et leur signer des autographes. Personne, hormis les enfants et Michael, n’était autorisé à monter à l’étage de la maison, à moins d’y être spécifiquement invité, parce que le Roi de la Pop tenait à son intimité. Williams a déclaré que Michael Jackson était de bonne humeur le soir du 24 juin 2009, lors de sa dernière répétition. Il dit que cette répétition était « incroyable ». A leur retour à la maison après cette dernière répétition, Williams est parti après sa journée de travail. Il a alors reçu un message paniqué de la part de Murray à 12h13 le lendemain, qui disait: « Rappelez-moi tout de suite ». Quand il a rappelé, Murray lui a dit que MJ avait fait une « mauvaise réaction »… il ajouté qu’il fallait « faire venir quelqu’un immédiatement ». Le message de Murray est diffusé au jury. Williams a dit qu’en chemin pour se rendre à la maison, il a appelé le garde du corps de MJ, Alberto Alvarez. Il a ajouté qu’alors qu’il parlait à Alvarez, il pouvait entendre la voix de Murray, et soudain Alvarez lui a raccroché au nez.

Quand il est arrivé sur les lieux, la première chose qu’il a pu voir est qu’on emmenait MJ sur une civière. Le Dr Murray avait l’air d’être « hors de lui ». Après avoir appris la mort de Michael, Murray était venu le voir et lui avait dit qu’il y avait à la maison « des tubes de crème que Michael ne voulait pas que tout le monde voit ». Murray lui a demandé de le conduire à la maison pour aller chercher cette « crème ». Après s’être entretenu avec le chef de la sécurité de MJ, Faheem Muhammad, les deux ont décidé de ne pas laisser Murray revenir à la maison. Ils ont dit à Murray que la police avait les clés de la maison. C’est à ce moment-là que Murray a dit qu’il avait faim et qu’il a demandé à Williams de la conduire à la maison pour manger. Williams l’a regardé en haussant les épaules. Williams a dit que la présence de bouteilles d’oxygène dans la maison était « normale ». Il a dit à Ed Chernoff qu’il n’avait parlé à la police de la curieuse demande de Murray que deux mois après la mort de MJ et que Murray ne lui avait jamais demandé d’appeler le 911. Williams a témoigné avoir déjà vu Michael parler « plus lentement » en sortant du cabinet du Dr Klein – là où la défense dit qu’il est devenu dépendant au Demerol.

Faheem Muhammad, chef de la sécurité e Michael Jackson, est également été appelé mercredi à la barre des témoins.

Muhammad a dit avoir vu la BMW Silver 645 de Murray garée devant la maison de MJ chaque soir. Mais il ne savait pas pour quoi Murray le traitait. Il était en route pour aller à la banque quand il a reçu un appel de l’assistant de Michael, disant qu’il avait fait une mauvaise réaction. Il a immédiatement appelé Derrick Cleveland, un agent de sécurité, pour qu’il aile vérifier, puis il s’est précipité pour rentrer à la maison. Quand il est entré il a vu le garde du corps Alberto Alvarez dans la chamber. Il pouvait voir les pieds de MJ et Murray, qui avait l’air être en train de faire une réanimation cardio-pulmonaire. Une fois que Muhammad ait contourné le lit, il a pu voir MJ qui avait l’air d’être décédé. Il a alors remarqué Paris et Prince à la porte. Paris était recroquevillée en boule et pleurait, et Prince semblait aussi être en larmes. C’est à ce moment-là qu’il a fait sortir Paris et Prince de la chambre. Muhammad dit que c’est à ce moment-là qu’il a entendu Murray demander si quelqu’un savait faire une réanimation. Alvarez lui a proposé son aide. Une fois arrivé à l’hôpital, Prince, Paris et Blanket ont été rassemblés dans une pièce à part. Une fois que le décès de MJ a été prononcé, l’assistant de MJ lui a parlé de la demande de Murray de revenir et d’aller chercher la « crème ».

Sources: Yahoo News / TMZ / PYC

C’est donc aujourd’hui qu’a commencé le procès du docteur Conrad Murray devant la cour supérieure de Los Angeles. Comme prévu, de nombreux médias et de nombreuses caméras avaient pris place devant le tribunal. Des fans venus de tous les horizons brandissaient des pancartes demandant justice tandis que la famille Jackson entrait dans le tribunal.

Le procureur David Walgren a commencé sa présentation de l’affaire en indiquant au jury que les preuves montreront que Michael Jackson a mis sa vie entre les mains du Conrad Murray. Qu’il a placé à tort sa confiance dans le Dr Conrad Murray et que l’enquête a montré que «La mort de Michael Jackson est un homicide».

Dans son exposé, le procureur a dénoncé les erreurs en série, l’incompétence du Dr Murray et l’utilisation du propofol en dehors de toute les procédures habituelles qui a conduit à la mort de Michael Jackson.

Morceaux choisis:

Conrad Murray avait demandé 5 millions de dollars pour ses services médicaux pendant l’année du tour «This is it», ce sera finalement 150 000 dollars par mois, explique le procureur avant de retracer les derniers moments de la vie de Michael Jackson.

Conrad Murray a eu une intense activité sur son téléphone portable ce soir-là, «textos, mails». Il a beaucoup téléphoné aussi… . 21 coups de fil alors que Michael Jackson mourrait.

Le coup de fil au secours a été passé à 12 h 20», soit plus de 25 minutes après que le problème ait été décelé… Jamais il n’a été évoqué aux secours l’administration de Propofol. Que lui avez vous donné ?,; lui a-t-on demandé à l’hôpital… Jamais Conrad Murray n’a répondu «Propofol».

Pendant deux mois, il a administré quotidiennement du Propofol à Michael Jackson.

Ce jour-là, le Dr Murray aura donné à Michael Jackson «du Valium, puis du Lorazepam et du Midazolam, et enfin du Propofol… Laisser une personne avec cela dans le sang, c’est de l’abandon médical».

Le Dr Murray ne travaillait pas pour le meilleur intérêt de Michael Jackson, ni pour la santé de Michael Jackson, mais pour 150 000 dollars par mois. Il était employé et s’est comporté comme un employé, pas comme un médecin.

Sources: ABC / Le Parisien

Les sites de vente comme Amazon ou encore la Fnac référencent une sortie pour aujourd’hui d’un « 4 CD Originaux » pour les Jackson 5. Sachez qu’il s’agit en fait du même coffret sorti fin 2010 contenant les albums « Diana Ross Presents The Jackson 5 », « ABC », « Third Album » et « Dancing Machine ».

Voir nos infos du 02/10/10 et du 25/08/10

Source: Universal Music France / MJFrance

A la veille de l’ouverture du procès de Conrad Murray à Los Angeles, le juge Michael Pastor a rejeté la dernière requête des avocats de la défense, à savoir la diffusion de la conférence de presse que Michael Jackson avait donnée le 5 mars 2009 à Londres pour annoncer ses concerts This Is It.

A travers ces images, les avocats de C. Murray avaient espéré pouvoir démontrer que le chanteur était en mauvaise santé et qu’il n’avait initialement accepté d’assurer que dix concerts, contre les cinquante annoncés lors de la vente des billets. Le juge Pastor a estimé que cette demande était hors de propos et préjudiciable vis-à-vis des jurés.

Pastor a également interdit à l’accusation d’aborder les difficultés rencontrées par les enquêteurs pour contacter Conrad Murray en vue de l’interroger une seconde fois, suite à sa première déposition effectuée deux jours après la mort de Michael.

Par ailleurs, d’après le Los Angeles Times, Kenny Ortega serait le premier témoin de l’accusation appelé à la barre. Il serait suivi par Paul Gongaware (cadre d’AEG Live). Les procureurs adjoints David Walgren et Deborah Brazil ont indiqué au juge qu’ils comptaient appeler les témoins dans l’ordre chronologique des évènements qui ont précédé puis suivi le décès du Roi de la Pop. Lors des audiences préliminaires en début d’année, K. Ortega avait déclaré que C. Murray lui avait assuré que Michael était en assez bonne santé pour faire ces concerts, ajoutant que le médecin lui avait reproché d’avoir annulé des répétitions car il trouvait que Michael avait l’air « faible ». (Voir news du 5 janvier 2011)

Sachez également que les audiences seront retransmises en direct à la télévision américaine et sur internet à partir de 17h45 heure de Paris (8h45 heure de Los Angeles). D’après le juge, le procès doit durer jusqu’au 28 octobre.

Voici deux liens vous permettant de visionner le direct en ligne:

KABC Los Angeles: http://abclocal.go.com/kabc/livenow?id=8366366

OnTheRedCarpet: http://www.ontheredcarpet.com/livevideo?id=8361777

Sources: AP / LA Times

mj2004 nous transporte cette semaine en Corée avec ce CD Promo intitulé : Sampler. Ce CD sorti chez Sony en 2001 pour la promo d’Invincible réunit 15 titres de Michael. Trois publicités Coréennes, toujours dans le but de promouvoir l’album Invincible, ont été insérées dans la tracklist. Ces passages publicitaires n’ont pas été mentionnés au verso de la jaquette.
A noter que la jaquette du VCD Promo sorti en 2002 intitulé Music Vidéo/Spécial Edition ainsi que celle du CD Promo intitulé Speechless sorti en 2001 sont identiques au CD présenté aujourd’hui. Ce rare CD Promo est un collector très convoité par les collectionneurs.

-You rock my world
-Unbreakable
-Speechless
-Invincible
-Cry
-Billie jean
-Rock with you
-Beat it
-Bad
-Black or white
-You rock my world
-Unbreakable
-Speechless
-Invincible
-Cry

-Référence : PROM-104 Sony music
-Année : 2001
-Pressage : Corée
-Estimation : 150 euros environ

Ne manquez pas l’évènement !

Le 29 octobre 2011, l’équipe du MJBackstage vous convie à Bruxelles pour son fanmeeting Michael Jackson Halloween.

Une occasion unique de passer un moment entre fans du Roi de la Pop dans une ambiance placée sous le signe de l’étrange… et de la danse.

Vous aurez l’occasion de plonger autrement dans l’univers extraordinaire de Michael.

Programme :

> Bourse exclusive d’échange Jackson / Panini 1996 – 2011 parmi un stock de plus de 5.000 cartes US 2011 !
> Spectacles de danses et de sosies Jackson
> Vidéos rares
> Conférence et dédicaces d’Amélie Dalmazzo auteur de « Michael Jackson n’a jamais existé »
> Stands de collectors (dont quelques collections Panini 2011 complètes)
> Exposition d’oeuvres réalisées par des fans
> Repas
> Soirée danse animée par DJ Mehdi-H
> Concours
> SURPRISES …

Lieu:

Bruxelles (commune d’Uccle à proximité du Globe)*
Horaire: de 16h à 2h du matin

Attention: l’entrée à la bourse d’échange Panini aura lieu dès 15h à condition de disposer de doubles à échanger ou à vendre. Prévenir au moment de l’inscription. Nombre de places limité !

Pas d’entrée sans réservation préalable !

Prix :

10 € pour les abonnés MJB / 15 € pour les autres
Repas (vers 19h30 / 20h): 12 € seulement pour un plat de pâtes (6 sauces au choix) + dessert + boisson soft.

* Afin d’assurer la sécurité de l’évènement, l’adresse précise sera communiquée par e-mail à tous les fans ayant réglé leur inscription pour cet évènement.

 

Infos et paiement sur http://www.mjbackstage.be/meetinghallo.htm

Comme vous avez pu le constater, « Hollywood Tonight » a fait l’objet de plusieurs remixes et s’est même retrouvé à la première place des titres les plus diffusés dans les boîtes de nuit américaines en juin dernier. Parmi ces remixes, on trouve les deux remixes Hollywood Tonight « Yiannis Walk Of Fame Remix & Dub » (qui n’ont pas été commercialisés et n’étaient disponibles qu’en Promo only Digital Download). MJFrance vous propose une interview exclusive avec l’auteur de ces remixes, DJ Yiannis.

Bonjour Yiannis. Peux-tu te présenter et nous parler un peu de ton parcours?
J’habite aux États-Unis depuis plus de quinze ans mais je garde des liens méditerranéens et européens forts. J’ai servi dans l’armée grecque et j’ai une formation de cuisinier spécialisé en cuisine française, malgré tout, ici aux USA je ne vis que de mes productions et de mon travail de DJ. Rien qu’au cours des dix dernières années, j’ai pu constater un changement immense dans la musique mais aussi dans le travail de DJ. Les platines vinyles se font de plus en plus rares dans la plupart des boîtes de nuit, et pour un puriste comme moi, c’est difficile de voir les DJ plus jeunes arriver en cabine avec un ordinateur portable et rien d’autre. Ma musique a toujours été ma meilleure méthode de communication. J’adore vivre dans l’ombre de Washington DC car ici je peux constamment donner libre cours à mes envies créatives grâce à la grande diversité des personnes qui circulent dans cette ville.

D’où t’est venue ta passion pour la musique et comment es-tu devenu DJ? D’où viens-tu et où travailles-tu aujourd’hui?
On peut dire que c’est par nécessité que je me suis mis à la musique US. Quand j’étais petit, dans les années 80, j’écoutais les chansons pop US pour apprendre l’anglais. J’ai su très tôt que j’avais une oreille musicale très développée. J’excellais en piano classique. Malgré ma formation classique, c’est un samedi soir, lorsque l’une des boîtes les plus branchées de Grèce était en panne de DJ, que j’ai pu faire quelque chose que je considérais habituellement comme un hobby et mixer devant un vrai dance floor.  J’étais mineur et n’avais qu’un quart d’heure pour me préparer.  Je me suis tout simplement mis à mixer les disques que j’avais sous la main dans la cabine… Je n’oublierai jamais la réaction du public. Ça m’a suffi, je savais dès lors que je voulais ramener mes disques perso la fois suivante, puis j’ai réalisé que je voulais produire mes propres sons, mes beats et faire bouger la piste de danse avec des morceaux originaux. Après avoir mixé en Europe pendant plusieurs années, je n’ai pas résisté à la tentation de la scène club US, en plein boom à la fin des années 90, qui m’a conduit jusqu’à Washington, DC.

Peux-tu nous dire comment on devient le remixeur officiel d’un titre de Michael Jackson? Est-ce la maison de disques qui t’a contacté? Ca se passe comment en pratique?
Oui, j’ai obtenu toutes les pistes [du morceau] pour faire le mix – absolument toute la chanson! J’étais ému et si content de pouvoir travailler sur un single de MJ – et surtout d’entendre l’intégralité des prises vocales solo de MJ, j’étais quasiment en pleurs, c’était non seulement un honneur mais aussi un bon moyen d’apprendre comment le « Roi » travaillait sur ses singles.

Quel est le processus créatif d’un remix de Michael Jackson? Est-ce qu’on te donne une version a capella du titre? Quels sont les différents éléments mis à ta disposition par la maison de disques? Est-ce qu’elle t’indique un style musical particulier à suivre ou te laisse-t-on le choix? Ensuite, comment se crée le fameux remix? Quel logiciel utilises-tu? Cela te prend combien de temps? Bref, quelle est ta recette?
Non, généralement lorsqu’une maison de disque te demande de faire un remix, d’emblée c’est qu’elle sait que tu es capable de faire du bon travail. Et en général les fichiers contenant les prises vocales brutes suffisent à créer un remix, mais d’avoir la session intégrale c’est encore mieux! Par exemple si on a besoin de l’un des instruments originaux ou d’un son unique qui se trouve dans le mix original… Parce que je ne voulais pas traiter ce single comme n’importe quel remix house. Je tenais à créer un remix Michael Jackson, avec tous les ingrédients propres à MJ et rendre hommage à l’artiste: snaps, caises claires, beatbox, cordes. Et je crois que le message est clair quand on écoute mon mix: vous ne connaissez pas forcément la chanson, mais vous savez que c’est du Michael Jackson.

Une fois le remix terminé, quelle a été l’étape suivante? L’as-tu testé en boîte auprès de ton public? Quelles ont été leurs réactions? A quelle fréquence utilises-tu ce morceau? L’as-tu proposé à d’autres DJ et aux radios? Est-ce que la maison de disques fait sa part de promo? 
Oui, en général j’aime bien tester les morceaux avant de les envoyer à la maison de disque, que ce soit pour vérifier les niveaux et connaître la réaction du public! Après avoir rendu le résultat final, généralement le label, les managers ou la société chargée de la promotion décident à quel moment l’envoyer aux DJ, aux radios, etc.

Si nous te contactons aujourd’hui, c’est à travers notre passion pour Michael Jackson. Qu’est-ce que cela t’a apporté musicalement et qu’est-ce que ça fait de remixer la chanson d’un tel artiste? Avais-tu déjà remixé d’autres chanson du Roi de la Pop, que ce soit pour un projet officiel ou simplement par plaisir personnel? 
Oui en effet, la musique traverse les frontières! J’ai tous les albums et tous les 33 tours de MJ. J’ai fait un remix perso de « Bad », mais c’est tout. Mais j’adorerais remixer certains de ses classiques!

Nous te remercions du temps que tu as eu la gentillesse de nous accorder. Un mot à ajouter à l’attention des fans qui t’ont lu?
Tout le plaisir a été pour moi! A tous les fans de musique dance, et surtout à ceux qui me soutiennent et m’inspirent, merci de me permettre de faire partie de vos moments sur la piste de danse!

Vous pouvez écouter le remix de Yiannis sur son site officiel, DJ Yiannis, rubrique « Media ».

Source: MJFrance