Accueil » Pré-HIStory » Pré-HIStory Partie 16

Pré-HIStory Partie 16

Nous voici donc arrivé en 1972 ou dès le 1er janvier, les Jackson 5 sont déjà en concert au municipal auditorium de Nashville. Au niveau de la presse, leur nom se trouve également à la une de l'édition de Janvier du 16 Special Magazine dont vous pouvez voir ci-après la photo du groupe figurant à l'intérieur. A noter qu'en ce mois de Janvier 1972 les Jackson 5 seront également à la UNE des magazine "Fave" (Jackson 5 how their fans feel about them) et "16" (Jackson 5 answer 50 funky questions!). Plusieurs autres concerts sont donnés aux USA.

Comme annoncé en page précédente, le tout premier album de Michael Jackson "Got To be There" sort le 24 Janvier. Cet album terminera à la 3ème place du classement US R&B et à la 14ème place du classement pop. Cette année 1972 sera une fois de plus très riche en évènement. Michael Jackson y enregistra les chansons suivantes : "Ben", "Greates Show On Earth", "People Make The World Go Round", "What Goes Around Comes Around", "Everybody's Somebody's Fool", "My Girl", "Shoo Be Doo Be Doo Da Day", "Morning Glow", "With A Child's Heart" et "Up Again".

Du coté du groupe des Jackson 5, celui-ci enregistra en 1972 les titres suivants: "To Know", "Little Bitty Pretty One", "Lookin' Through The Windows", "Doctor My Eyes", "Ain't Nothing Like The Real Thing", "Don't Let Your Baby Catch You", "E Ne Me Ne Mi Ne Moe", "Don't Want To See Tomorrow", "Children Of The Light", "I Can Only Give You Love", "I Was Made For Love Her", "Corner Of The Sky", "I Can't Quit Your Love", "Touch" et "Hallelujah Day".

Cette année 1972 sera l'année de la toute première tournée internationale des Jackson 5 passant par l'Angleterre, les Pays Bas, la Belgique, l'Allemagne, l'Italie et la France (le 6 Novembre à l'Olympia). En Angleterre, ils sont alors le plus jeune groupe d'artistes pop à jouer devant la famille royale. Cette tournée est également la toute première à voir Michael Jackson s'interesser aux galeries d'art et autres musées. En France, Gilles Pétard, président et fondateur de Motown France se souvient :

Mais déjà il existait une différence frappante entre Michael et ses frères. Les quatre grands étaient extrêmement volubiles, ils babillaient, s'amusaient, riaient de tout et s'étonnaient d'un rien... Michael, lui, était extrêmement réservé, silencieux, observant tout très attentivement de son coin... Il ne disait jamais un mot... Philippe Manoeuvre - Michael Jackson chez filipacchi

Les Jackson 5 (+ Randy) à Paris :

Voici un extrait de l'article "Jackson Five/Jeunes et classiques" de Philippe Bas Rabérin pour le magazine Rock & Folk (numéro 71, décembre 1972) :

Les Jackson Five offrent un show fondé en premier lieu sur l'impact visuel : la lumière se fait sur une petite équipe impeccablement entrainée, dont chaque membre connaît sa partie, et celle de ses partenaires. Pas un instant de musique qui ne soit traduit en mouvements de bras, de jambes, en brusques arrêts de l'un, puis de l'autre des danseurs. Guitare et basse sont tenues par deux des frères qui reçoivent en outre le soutien d'un organiste et d'un batteur. Michael (14 ans), le principal soliste, manifeste une assurance, physique et vocale, qui ne trahit que très peu les séances de mis au point qu'elle a dû nécessiter. Philippe Manoeuvre - Michael Jackson chez filipacchi

Chronologiquement parlant, revenons donc en ce début d'année 1972. Le 12 février, les Jackson 5 sont en concert au Kiel Auditorium de Saint Louis (USA) et le 17 février sort le deuxième single de la carrière solo de Michael Jackson. Il s'agit alors de "Rockin' Robin" avec "Love Is Here And Now You're Gone" en face B. Ce 45 tours finira second des charts R&B et également second au classement pop. Encore mieux que le tout premier single !!! Il sera disque d'or aux USA et en Angleterre. Au niveau de la presse de février 1972, les Jackson 5 font la UNE du célèbre magazine "Right On!" (Jackson 5 in Hawaii). Variety fait un article sur l'album de Michael Jackson "Got To Be There" dans son édition du 9 février 1972. Soul fait un article dans son édition du 14 février 1972 intitulé "Quel sera le futur des Jackson 5 ?".

Le 1er Mars 1972 les Jackson 5 sont au programme télévisé de l'émission de variété Hellzapoppin sur ABC ou ils interprètent "Sugar Daddy", "Got To Be There" et "Brand New Thing". Ce dernier titre jamais exploité sert en fait de support musical à la présentation du plus jeune des frères, Randy, qui rejoint alors le groupe sur le dernier titre. Ce même mois de mars 1972 les Jackson 5 sont à la UNE des magazines "Right On!" (Jackson 5 Photo bonus party), "Tiger Beat" et "16" (Jackson 5 Our kray-zee kartoon Kaper). Le 16 Mars 1972 Michael Jackson est à la UNE du magazine "JET" (Michael makes it big alone). Les Jackson 5 poursuivent également leur tournée à travers les USA.

Le 4 Avril 1972, un nouveau 45 tours des Jackson 5 est mis sur le marché. Il s'agit de "Little Bitty Pretty One" avec "If I Have To Move A Mountain" en face B. Ce 45 tours sert d'annonce au prochain album du groupe à venir "Lookin' Through The Windows". Aux USA, le 45 tours finira 8ème au classement du charts R&B et 13ème au classement pop. Au niveau de la presse américaine du mois d'avril 1972, les Jackson 5 sont à la UNE du magazine "Right On!" (Giant posters) et de Teen World (Jackson 5 A top-secret chart). Leur Greatest Hits fait l'objet d'un article dans le magazine Creem. La tournée à travers les USA continue.

Le 2 Mai 1972, Michael Jackson sort son troisième 45 tours. Il s'agit de "I Wanna Be Where You Are" avec le titre "We've Got A Good Thing Going" en face B. Aux USA, ce 45 tours termina second au classement du chart R&B et 16ème au classement pop. Le 23 mai 1972 sort alors l'album des Jackson 5 "Lookin' Through The Windows". Aux USA, cet album termina à la 3ème place du classement du chart R&B et à la 7ème place du classement pop et finira disque d'or. Au niveau de la presse américaine du mois de mai 1972, les Jackson 5 sont à la UNE du magazine "Right On!" (Michael tells all, his secret loves) ainsi que du magazine "Senior Scholastic" (J5, No Jive). Ils font également l'objet d'un article du Soul intitulé "Male group of 1971". Michael Jackson, lui, est à la UNE du magazine "Tiger Beat Spectacular" avec le titre d'un article "J5: Splitting Up ?" et la question "Est-ce que Michael Jackson quitte les J5 ?". De son coté, le magazine "Tiger Beat" titre dans sa UNE "J-5 Private peek".

Ce début d'année 1972 est donc musicalement très chargé avec plusieurs singles et plusieurs albums soit des Jackson 5 soit de Michael en solo. C'est ainsi que le mois de Juin 1972 verra arriver à nouveau un 45 tours du groupe. Nous sommes le 23 Juin et le titre "Lookin' Through The Windows" arrive dans les bacs avec "Love Song" en face B. Ce 45 tours finira 5ème au classement du chart R&B et 16ème au classement pop. Au niveau de la presse américaine du mois de juin 1972, les Jackson 5 sont à la UNE du magazine "Right On!" (At Home With Jackson 5) et du magazine "16" (Jackson 5 Funky family pix). L'album de Michael "Got To Be There" fait l'objet d'un article dans le magazine "Creem".

Nous voici donc arrivé au mois de juillet 1972 qui restera à jamais le mois de sortie du single "Ben" de Michael Jackson. Nous sommes le 12 juillet 1972 et ce 45 tours contient le titre "You Can Cry On My Shoulder" en face B. Ce 45 tours marquera à jamais la carrière du Roi de la Pop puisqu'il terminera n°1 au Etats-Unis dans le classement du chart pop soit le tout premier numéro 1 de la carrière solo de Michael Jackson. Après avoir été numéro 1 avec les Jackson 5 avec plusieurs singles et plusieurs albums Michael est numéro 1 à lui tout seul. Ce titre finira également n° 5 au classement du chart R&B et sert de lancement pour le second album solo de Michael Jackson à venir au mois d'août et également intitulé "Ben". Le 45 tours sera alors disque d'or et disque de platine aux USA. Il finira également disque d'or en Angleterre ou un deuxième single verra le jour en ce mois de juillet 1972, il s'agit alors de "Ain't No Sunshine" avec le titre "I Wanna Be Where You Are" en face B.

Le titre "Ben", comme chacun sait, est tiré d'un film sur l'amitié d'un garçon et d'un rat très intélligent répondant au nom de "Ben". La première pochette de l'album faisait figurer un rat en compagnie de Michael mais la Motown décida plus tard de le supprimer (l'album avec le rat est donc devenu collector). Pour Michael, après s'être vu apparaître sur les écrans de télés en dessins animés, c'est un nouveau rêve qui devient réalité: chanter une chanson ayant un rapport avec les animaux. Sa mère, Katherine se souvient :

Quand je repense à la fascination de mes fils pour les animaux exotiques, je pense que je n'ai pas été surprise de m'apercevoir que l'un d'eux avait fait un tube en 1972 avec une chanson sur un rat... Je sais que pour Michael l'enregistrement de Ben fut un véritable rêve devenu réalité, non seulement parce que c'était une balade absolument magnifique quand on ne savait pas que Ben était un rat, on aurait jamais pu le deviner d'ailleurs, mais il se trouve que Michael adorait les rats. Je me rappelle que nous dînions avec toute la famille dans un restaurant un soir, quand tout à coup je vis Michael ramasser des petites miettes sur son assiette et les mettre discrètement dans la poche de sa chemise. "Qu'est-ce que tu fabriques Michael ?" je lui demandai. Et à ce moment-là, un rat passa son petit museau par la poche de Michael. Michael élevait des rats alors que nous habitions déjà Beverly Hills. Nous vivions dans une région ou il y avait beaucoup de végétation et il m'arrivait souvent de voir des gros rats bruns courir à travers les buissons. Au bout d'un moment à ma grande surprise, je vis les rats changer de couleur. Les uns étaient particulièrement blancs, et d'autres totalement blancs. Et puis je compris que Michael avait laissé ses rats blancs se balader dans la cour et qu'ils avaient fait des petits avec les rats sauvages. Je n'ai jamais disputé Michael au sujet de son élevage de rats, mais lorsque nous avons déménagé dans notre maison à Encino, je l'ai prévenu. "Il n'est pas quesion que tes rats viennent avec nous." Katherine Jackson - Jackson & Jackson Histoire d'un rêve chez Ergo Press

A terme, le 45 tours se vendit à plus d'un million d'exemplaires. Il obtint le prestigieux prix du Golden Globe Awards et un an plus tard, la chanson fut même nominée aux Oscars ! Au jour d'aujourd'hui, ce titre est certainement l'un des plus connu si ce n'est le plus connu de la toute jeune carrière solo du Roi de la Pop. Michael Jackson se souvient :

J'ai chanté la chanson du générique du film "Ben" en 1972 et j'ai commencé à m'intéresser au film à cette période. "Ben" a été très important pour moi. C'était terriblement excitant d'aller au studio pour mettre ma voix sur le film. J'ai adoré ça. Plus tard, quand le film est sorti, j'allais souvent le voir au cinéma et j'attendais le générique du film pour voir mon nom: "Ben, chanté par Michael Jackson". Cela m'inpressionnait beaucoup. J'aimais la chanson et j'aimais l'histoire... C'était l'histoire d'une amitié entre un garçon qui mourait d'une maladie et dont le seul compagnon était Ben, le chef d'une bande de rats, dans la ville ou ils habitaient. Beaucoup de gens ont trouvé ce film étrange, mais pas moi. La chanson est devenue numéro un, et c'est encore une de mes préférées. J'ai toujours aimé les animaux et j'adore lire des livres sur eux et voir des documentaires sur la vie des bêtes. Michael Jackson - Moonwalk chez Michael Lafon Editions

Les radios américaines diffusent également en ce mois de juillet 1972 un enregistrement spécial pour le film avec des extraits de la chanson "Ben" accompagnés par des bruits de rats et des cris provenant de la bande son du film. Au niveau de la presse américaine du mois de juillet 1972, les Jackson 5 sont à la UNE du magazine "Right On!" (You meet the Jackson 5), d'un "Right On! Special" (Jackson 5 calendar), du magazine "16" (Jackson 5 Get It On) et du magazine "16 Special" (Jackson 5 Rompin', raw and raunchy!). Gramophone fait un article sur l'album "Got To Be There" et le 15 juillet, Melody Maker fait un article sur Michael Jackson "Stonewall Jackson". Coté famille, Motown décide de lancer Jermaine dans une carrière solo avec la sortie d'un 45 tours et d'un album le même jour. Le 45 tours "That's How Love Goes" contient "I Lost My Love In The Big City" en face B et l'album s'intitule tout simplement "Jermaine". Le 45 tours dont les frères font tout de même les choeurs finira seulement 23ème au classement R&B et 46ème au classement pop aux USA. L'album de son coté terminera en bonne 6ème place aux classement R&B et 27ème au classement pop aux USA.

Le second album de la carrière solo de Michael Jackson chez Motown sort le 4 août 1972. Aux USA, l'album "Ben" terminera à la 4ème place du classement du chart R&B et à la 5ème place du classement pop. Il restera 32 semaines dans les charts américains et finira disque d'or tout comme en Angleterre. Au niveau de la presse américaine, Michael Jackson fait la UNE du magazine "Right On! (At Home With Michael). Les Jackson 5, eux, sont à la UNE du magazine "16 spec" (J5: Meet them in person). Soul fait un article sur les Jackson 5 le 28 août intitulé "Jackson 5 In New York: A night to remember" et Variety fait un artcile sur l'album "Ben" le 30 août 1972. Les concerts à travers le pays se poursuivent.

1- Ben
2- Greatest Show On Earth
3- People Make The World Go Round
4- We've Got A Good Thing Going
5- Everybody's Somebody's Fool
6- My Girl
7- What Goes Around Comes Around
8- In Our Small Way
9- Shoo Be Doo Be Doo Da Day
10 - You Can Cry On My Choulder

 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE...