Accueil » Les Fans » Fan-Club » Fan-Club: Interviews » Smelly Jackson: sosie de Michael Jackson - 10/11/01

Smelly Jackson: sosie de Michael Jackson - 10/11/01

Interview Smelly Jackson


Yann Régent ( ne pas confondre avec son homonyme de chez Popstar) a 31 ans, il est fan de Michael Jackson depuis l'age de 12 ans et son nom de scène est Smelly Jackson.
C'est un sosie officiel de Michael Jackson accompagné de danseurs hors-pairs et d'une garde robe identique à celle portée par le King Of Pop.
MJFrance l'a aujourd'hui interviewé pour vous.

MJFrance : Peux tu nous résumer ta vie hors passion, depuis quand es-tu professionnel ? et qu’est ce qui a déclenché ta passion pour Michael Jackson ?

Smelly Jackson : Il y a longtemps très longtemps, dans une lointaine galaxie . Ah non ce n’est pas ça! . Hum! plus sérieusement du plus loin que je me souvienne j’ai toujours aimé me déguiser, changer d’apparence et ce dés mon plus jeune age, je collectionnais fausses moustaches et panoplies en tout genres; Goldorak et les Marvels Comics Books faisaient parties intégrantes de mon univers (j’adorais Spiderman!!) ce qui ne manquais pas d’inquiéter mes parents. Alors que j’avais 12 ans, une après midi où je n’avais pas classe, je somnolais tranquillement devant la télévision, lorsque brusquement mon attention fût attirée par un personnage que je n’avais jamais vu auparavant, vêtu d’un blouson rouge et d’un pantalon noir, son allure, sa démarche, et sa façon de ce déplacer dégageaient quelque chose de magique et de puissant à la fois j’en fût immédiatement séduit, j’étais comme foudroyé.
J’ai retenu son nom: Michael Jackson et le clip en question: Beat It.
Dés cet instant tout a basculé, je guettais chacune de ses apparitions, et le coup de grâce à été donné avec le clip Thriller, j’étais tellement absorbé par ce clip, que j’avais l’impression de le vivre en direct; surtout la scène où la caméra plonge sur le visage d'Ola Ray au moment où elle voit Michael en zombie, j’ai ressentis à la fois un sentiment de profonde angoisse et d’émerveillement; parallèlement je pense que ça devait être aussi le même moment où je me suis transformé en un fan pur et dur. J’ai commencé à tout collectionner sur lui: le moindre article de presse, poster, magasine, vidéo; je m’habillais comme lui, n’écoutais que sa musique, je pense que j’ai traversé une période (merveilleuse) par laquelle beaucoup d’entre nous ont dû passer, puis j’ai vu mon 1er concert à 18 ans (c’était le Bad Tour) je vous passe tous les détails!!
Et puis un jour, un bon ami à moi qui voulait devenir chanteur, m’a demandé de l’accompagner à passer une audition, une fois sur place lors de l’entretient, mon regard était fixé sur le mur où trônait en bonne place une affiche de . Daymio Jackson un sosie de Michael.. c’était un véritable choc pour moi, car je croyais qu’il n’y avait des sosies qu’aux U.S.A, ma fascination pour cette affiche a dû attirer l’attention du producteur si bien qu’à la fin de l’audition (qui s’est avérée très réussie) il m’a demandé; sourire en coin:‘tu es fan de Michael Jackson?’ça n’était pas bien difficile à deviner, vu que j’étais habillé à la ‘the way you make me feel’ (avec le recul je pense qu’il avait voulu faire de l’humour!) j’ai répondu: bien sur, j’aime beaucoup ce qu’il fait. De fil en aiguille la conversation s’est orienté sur Michael, jusqu’à ce que ce monsieur finisse par me dire qu’il me trouvait une certaine ressemblance et qu’avec un peu de maquillage , des répétitions de danse, et un beau costume je pourrais certainement faire l’avant première du spectacle de mon ami, si j’étais d’accord et pas trop timide bien sur. Ce jour là a été mémorable pour moi car c’était la 1ère fois qu’un professionnel s’intéressait à ma passion de manière a pouvoir la mettre en valeur devant un public. J’ai donc accepter sans me faire prier, aprés 45 jours de visionnage intensif de clips Jacksonien, je me suis sentis fin prèt à me produire devant un public. Cette 1ère ne s’étant pas trop mal passé, en a entraîné une autre, puis une autre, et bien d’autres encore, qui ont fait que au fur et à mesure de mes prestations et de mes rencontres je me suis amélioré jusqu’à parvenir a un stade professionnel, et être référencé dans les plus grandes agences de sosies.

MJFrance : Comment vis tu ta passion aujourd’hui ?

Smelly Jackson : Eh bien aujourd’hui je vis ma passion différemment, le temps à fait son oeuvre, je ne m’habille plus comme Michael dans la vie de tous les jours, je me suis coupé les cheveux pour ne plus lui ressembler EN DEHORS DE MES SPECTACLES ce qui permet une vie privée plus simple, lorsque je sors dîner en tête à tête, je ne suis plus importuné, je n’ai également plus à subir de réflexions désobligeantes de la part de certaines personnes, peut être que les gens qui liront cette interview penseront soit que je me vante, soit que tout ça "fait parti du métier", et que je n'ai quà assumer le choix que j'ai fait. Je dirai simplement qu’au niveau ressemblance; la même coupe de cheveux que Michael et un visage fin y sont pour beaucoup , et d’autre part je répondrai également qu’après dix ans de spectacles Jackson, je pense avoir donné pas mal de moi même à mon personnage, tout en étant conscient que Michael vit cela depuis son enfance, mais je ne suis pas lui!!! donc je l’admire et le respecte encore davantage pour cela; sinon à part ça mes murs ne sont plus tapissés de posters jusqu’au plafond! mais j’ai quand même fait de la place dans mon bureau pour certains articles rares, comme par exemple une réplique de la statue du musée Grévin, quelques tableaux, et pour finir, je n’achète plus que des collectors ou des revues officiels tel que Black And White ( hello! Laurent quand tu veux tu sors le nouveau n°) ça change de l’époque où adolescent je m’emparais du moindre livre qui contenait une toute petite photo de Michael.

MJFrance : Quelle sont les chansons que tu utilises le plus lors de tes spectacles ?

Smelly Jackson : Les chansons que j’utilise le plus, sont celles qui ont marquées un tournant dans la carrière du King Of Pop ,des titres comme Billie Jean, Thriller, ou Smooth Crminal, font partie de l’histoire de la musique pop. De plus, j’ai souvent affaire un public venant de divers horizons, tout age confondu.. J’essais le plus souvent possible de leur demander ce qu’il ont aimé dans le spectacle lors des séances de dédicaces; il est important pour moi de savoir ce qui plait aux gens, afin de ne pas tomber dans un show personnel où je ne ferai que les morceaux que je préfère, il faut laisser cela à Michael, lui seul peut se le permettre, sinon je tomberai dans un certain décalage vis à vis du public qui me découvrirait pour la 1ère fois.

MJFrance : As tu une chanson préférée ? si oui laquelle ?

Smelly Jackson : Bien sur! j’adore You Are Not Alone, on y ressent une certaine émotion, j’ai beaucoup de plaisir à l’interpréter, car c’est aussi la chanson que préfère ma fille qui a 4 ans. Mais j’ai également une tendresse particulière pour Remeber The Time car lorsque les conditions techniques le permettent, elle figure en ouverture de mon spectacle où le public peut me voir apparaître en 1 seconde dans une pyramide de verre.

MJFrance : Comment prépares-tu tes spectacles ? De quelle façon réalises tu tes costumes, tes bandes son ?

Smelly Jackson : Dés qu’un clip sort, j’étudie la façon dont laquelle je peux, en moins de 4 minutes le retranscrire avec une mise en scène adaptée à la mesure de mes moyens, j’ai la chance d’avoir comme meilleur ami un illusionniste de grand talent, qui a accepté de concevoir la réalisation de certains effets comme le changement en squelette dans Ghosts, ou une transformation en loup garou pour Thriller, cela requiert un travail considérable car il faut ne faut négliger aucun détail, j’essaie de coller le plus possible aux clips et ce n’est pas toujours facile! mais le résultat en vaut la peine. Pour la création des costumes ils ont presque tous une histoire, par exemple le tissu de ma veste de Billie Jean vient de Londres car le modèle exact que porte Michael ne se trouve pas en France. Sans oublier la fameuse armure de la tournée history, celle-ci a nécessité plus de 600 heures de travail, elle a été réalisé en gel coat et résine, la seule difference entre l'armure de Michael et la mienne (outre son poid) c'est la couleur, celle de Michael est chromée alors que la mienne est couleur alluminium. J’aime beaucoup le côté mise en scène où l’on passe carrément à une interprétation plutôt théâtrale avec des titres comme Bad qui contient une scène de dispute, puis Beat It avec une séquence de bagarre, et un grand moment sur le thème des Jackson Five là je n’en dis pas plus pour laisser la surprise a tout ceux qui n’auront pas vu le show.

MJFrance : Comment sont perçus tes spectacles par le public ?

Smelly Jackson : La plupart du temps le spectacle est très bien accueilli par les gens, ils sont très surpris par ce qu’il ont vu d’une manière ou d’une autre, ceux qui n’ont jamais vu Michael ou même un sosie en spectacle me confient souvent que grâce à ce qu’ils viennent de voir, ils ont une autre perception de Michael Jackson, cela me touche beaucoup;quand aux fans les avis sont partagés: il y a ceux qui détestent les sosies; mon spectacle et son contenu leur est complètement hermétique, Michael étant leur seul Dieu, mais heureusement il y a des Fans qui comprennent tout de suite sans que j’ai à le dire! qu’il n’y a qu’un seul Michael Jackson, qu’il n’y en aura jamais d’autre, et qu’un sosie ne peut pas être parfait.

MJFrance : Quel est ton plus beau souvenir et ta plus belle expérience en tant que sosie ?

Smelly Jackson : Mon plus beau souvenir à été sans conteste, le jour où j’ai été retenu pour travailler pour Michael par les biais d’agences interposées, lorsqu’il est venu donner un concert au Luxembourg, c'était un moment riche en émotions et en anecdotes, des journalistes ont même écrit que je l'avais remplacé lors de son concert pour en faire un gros titre alors qu'en fait j'ai été engagé pou faire diversion auprés des fans, à bord d'une limousine escorté par une brigade de motards et ceux jusqu'aux coulisses du concert. Quand à ma plus belle expérience ce fut une tournée en Turquie avec une dizaine d'autres sosies légendaire comme Madonna, Tina Turner, Prince pour ne citer qu'eux. C'était magique, heureusement que nous avions les pieds sur terre, et le coeur bien accroché, car le milliardaire qui nous avait engagé pour l’occasion voulait que nous soyons du matin jusqu’au soir dans la peau de nos personnages et y compris à l’atterrissage de l’avion car il avait convoqué la presse et la radio pour nous accueillir.

MJFrance : Quel est ton plus mauvais souvenir ?

Smelly Jackson : En 13 ans de ‘carrière’ je ai eu très peu de mauvais souvenirs, mais il y en a eu tout de même un en particulier qui m’a marqué, ce qui fait peu si l’on tient compte de la durée de tout l’ensemble. Cela c’est passé au Grand Rex de Paris devant 3 mille fans déchaînés, alors que j’étais sur scène, une personne du public s’est levée et s’est mise à courir dans les 1ers rangs en dirigeant son pouce vers le bas ( comme si il s’agissait d’un gladiateur) et les 3 premiers rangs se sont mis à me huer, cela n’a pas duré quelques minutes, mais cela m’a tout de même paru très long. Je n’ai pas bien compris ce qui c’est passé sur le moment, si c’était dû au fait que j’avais fait la partie censurée de Black or White, quoi qu’il en soit il fallait tenir et continuer jusqu’au bout coûte que coûte, et c’est avec une grosse boule dans la gorge que j’ai enchaîné sur Earth Song (c’était la 1ère fois que je l’interprétais en plus!) et là la tendance c’est inversée à la fin de la chanson tout le monde était debout.

MJFrance : Que dirais-tu à Michael Jackson si tu le rencontrais ?

Smelly Jackson : Qu’il me rende mon peigne!!! Hum, non sérieusement la première chose que je lui dirai c’est: merci; merci pour sa musique, merci pour tout le travail qu’il accomplit, pour l’être humain qu’il est, pour l’influence bénéfique qu’il a eu sur moi pendant mes périodes de doutes, et je terminerai sûrement par une bonne blague .

MJFrance : Certaines personnes portent parfois un regard particulier sur les sosies, pensant souvent à une identification de l’artiste, Yann est-il dans la vie bien différent de Michael Jackson ?

Smelly Jackson : Il est évident que des gens peuvent penser qu’un sosie s’identifie à l’artiste qu’il représente, puisqu’ils ne voient qu’ une copie essayant de se calquer sur un original, la plupart du temps sans avoir la possibilité de ‘s’exprimer autrement. En ce qui me concerne je fais très bien la part des choses entre le moment où je suis sur scène, et ma vie de tous les jours; un travail stable (mais au combien stressant!!!) avec une vie de famille saine, m’assurent un bon équilibre, et me permettent de garder les pieds sur terres face au monde éphémère et superficiel du spectacle, ce qui ne m’empêche pas pour autant d’avoir certains points communs avec mon ‘modèle’.

MJFrance : Michael Jackson étant aux yeux de ses fans l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur danseur au monde, n’est-il donc pas extrêmement difficile de réaliser ses chorégraphies ?

Smelly Jackson : Il est extrêmement difficile pour moi de réaliser ses dernières chorégraphies, étant donné que je n’ai jamais pris de cours de danse (à mon grand regret) mais fort heureusement j’ai des amis danseurs qui m’ont beaucoup aidé, avec du temps et beaucoup de sueur j’ai pu progresser, mais j’ai toujours quelques lacunes comme par exemple sur le clip de Ghosts les premières secondes où Michael se met à danser, il y a un pas de danse particulièrement «vicieux» avec les genoux que je n’arrive toujours pas à faire aujourd’hui, de plus il y a d’autres difficultés auxquelles il faut faire face avec les clips: ce sont les nombreux plans cadrés au niveau du buste, on ne voit pas ce que fait le reste du corps; il faut alors s’adapter sans perdre le style de la chorégraphie.

MJFrance : Comment sont perçus tes spectacles aux yeux d’un public général ?

Smelly Jackson : Aux yeux d’un public général mes spectacles passent plutôt bien, je communique avec eux en direct grâce à mon micro casque, je fais monter l’ambiance, leur fait deviner le titre de la chanson qui suit, puis leur raconte comment Michael à crée certains de ses succès, et généralement ils repartent avec la sensation d’avoir participés à quelque chose, et ont le sentiment d’avoir passé un bon moment, ma plus belle récompense est quand quelqu’un vient me voir après la représentation, en me confiant que grâce à moi elle a vu Michael sous un angle différent, et a oublié pendant un moment ses soucis de tous les jours.

MJFrance : Est-ce que ton parcours en tant que sosie imitateur danseur a t-il un but bien défini ?

Smelly Jackson : Grâce à mon spectacle, j’espère pouvoir faire découvrir ou redécouvrir Michael Jackson à des gens qui n’ont pas pu le voir en concert, ou tout simplement l’approcher ou lui parler, je m’efforce de leur montrer une image positive et saine de lui, sur le plan musical que privé, ce qui n’est pas toujours le cas avec une certaine presse à scandale qui s’acharne sur lui en colportant les pires horreurs et mensonges. Je pense être une sorte d’ambassadeur, de porte parole qui a une responsabilité envers l’image que je renvois, on me paie pour ça! alors j’estime que je ne dois pas décevoir.

MJFrance : Toi qui dois avoir l’habitude de décortiquer les clips de Michael Jackson, que penses-tu de You Rock My World ?

Smelly Jackson : Ah!! la terrible question .. eh bien je dois avouer en toute honnêteté que j’ai été assez déçu par la chorégraphie: il n’y a rien de nouveau, c’est bourré de clins d’oeil à d’anciens clips, sur l’ensemble il n’a pas beaucoup innové, même au niveau des costumes. Malgré tout la chanson, la réalisation du clip, le talent d’acteur de Michael et celui des seconds rôles restent soignés c’est indéniable, j’espère que le meilleur reste à venir je lui fait confiance pour ça, cela m’est assez difficile de devoir dire tout ça étant donné la position dans laquelle je suis, mais je n’ose pas imaginer l’accueil de ce clip par les détracteurs de Michael ( en admettant qu’ils aient une quelconque culture ‘Jacksonienne’ ) j’ai bien peur qu’ils s’en donnent à coeur joie.

MJFrance : Est-ce que tu n’as pas peur de découvrir chaque nouveau clip ? je serai tenté de te demander: n’as tu pas peur que Michael réalise des pas de danse, voir des chorégraphies impossible ?

Smelly Jackson : Découvrir des nouveaux clips est toujours un plaisir et non une peur, car Michael arrive encore à me surprendre, là où je ne m’y attends pas, en revanche comme je l’ai dit précédemment ,en parlant de Ghosts, je ne suis pas danseur de formation, et il est fort probable que je ne parvienne pas réaliser un pas de danse, ou une chorégraphie en intégralité.

MJFrance : L’absence de Michael depuis si longtemps n’était pas difficile ?

Smelly Jackson : Sincèrement ... non! Sur les 2 dernières années, j’ai modifié mon programme en interprétant des chansons que je n’avais pas faites depuis mes débuts pour les gens qui voulaient me revoir, cet avis n’engage que moi, car j’ai eu tellement de plaisir à interpréter la dernière tournée de Michael que je n’ai pas vu le temps passer, mais je comprends aisément que 5 ans sans un nouvel album peuvent paraître long, voilà; c’est dit et je me suis fait certainement pleins d’ennemis... (Si ce n'était déjà pas fait avec ma réponse sur "You Rock My World")

MJFrance : Avec le retour de Michael est-ce que comme nous tu ressens une excitation intense ?

Smelly Jackson : L’age venant (et la sagesse avec) je suis moins excité par la venue d’un nouvel album, par rapport à quelques années en arrière; ceci dit lorsqu’une nouvelle chanson est sur le net, je succombe à la tentation de la télécharger, il y a toujours une petite flamme qui brille au fond des yeux.

MJFrance : MJF te remercie de nous avoir accordé un peu de temps. qu’aurais tu as dire aux fans de Michael qui liront cette interview ?

Smelly Jackson : Il y a tellement de choses que j‘aimerai leur dire, mais ça prendrai trop de place et trop de temps, alors je voudrais simplement leur dire comme je l’annonce à chaque spectacle, que je ne prétend pas égaler ou faire mieux que mon illustre modèle, je souhaite simplement lui rendre hommage à ma façon, en y mettant mon coeur et mes tripes, sans vouloir que cela passe pour de la vantardise, car je sais très bien que je ne suis pas le meilleur, et puis de toute façon (heureusement pour lui d’ailleurs!) il n’existe pas de sosies n°1, nous avons tous nos points forts et nos points faibles, laissant a chacun sa propre appréciation envers nous. J’ai beaucoup de respect pour les fans de Michael, et je remercie tous ceux qui sont venus voir mon spectacle; qui l’ont apprécié, certains d’entre vous reviennent à chaque représentation, cela me touche beaucoup...MERCI...

MJFrance : Est-ce que tu as un programme dans les jours à venir ou des dates de représentations ?

Smelly Jackson : Avec le lancement du nouvel album de Michael, je pense que mon agenda va terminer de se remplir, car la période Novembre et Décembre est surtout réservée par les comités d’entreprises, et les arbres de Noël, j’espère qu’il y aura beaucoup de dates publiques dans les mois à venir, en tout cas, je ne manquerai pas de vous le faire savoir si cela interesse du monde. Pour conclure, j'aimerai moi aussi remercier MJFrance et particulièrement Mr François Guerrini de m'avoir permis de m'exprimer sur ce site remarquable où j'ai pris beaucoup de plaisir à raconter et résumer mes 13 ans d'aventure. A trés bientôt j'espère.

MJFrance remercie Smelly Jackson d'avoir répondu à cette interview et lui souhaite bonne continuation...

Contact Smelly Jackson :

Yann REGENT
56, Rue Henry Dunant
57070 METZ