Le photographe personnel de Michael Jackson se souvient de la façon dont ils se sont rencontrés.

Par Anna Hiatt.

Harrison Funk se souvient avoir été séduit par les yeux de Michael Jackson. « Michael avait les plus beaux yeux que je n’aie jamais photographiés ». Ils étaient grands, expressifs, profonds. Je ne veux pas en parler que physiquement. Ils étaient à l’image de son âme. Je pense que Michael savait cela pour chaque image qu'il voulait transmettre. « Quand il ne portait pas de maquillage, il pouvait transmettre le même message à la caméra ».

Funk a commencé à photographier Michael dans les années 1980 et a continué jusqu'à sa mort il y a cinq ans, le 25 Juin 2009. Funk avait une vingtaine d’années quand il a fait sa première photo de Michael, avant que le chanteur ait commencé sa carrière solo. Funk avait été invité à une fête à la taverne On the green de New York, et il a réussi lui-même à prendre des photos de Michael et du reste de la famille Jackson en coulisses. Peu de temps après, Funk a reçu un appel d’un publiciste de Michael, l'invitant à Los Angeles. Sans promesse d'un emploi ou même d’un paiement, Funk a pris l’avion.

Il se souvient du jour ou lui et Michael se sont rencontrés - vraiment rencontrés - pour la première fois. Les enfants de Tito Jackson jouaient au base-ball. Tandis que ses frères restaient de leur côté, Michael était assis seul dans une voiture garée en dehors de ce voisinage. Quand il vit approcher Funk, Michael lui dit de venir vers lui et les deux se sont assis pour parler «  de tout dans le monde, et de baseball ».




«  Lorsque Michael voulait parvenir à exprimer quelque chose, Il pratiquait ses mouvements. Comme quand il faisait hee hee, alors je comprenais que c'était le moment de prendre mon appareil photo et d’appuyer sur le déclencheur. »



Funk a fait la chronique de la carrière de Jackson, en commençant par le Victory Tour en 1984 et la première tournée solo de Michael, BAD (1987 à 1989). «  Il m’a enseigné énormément sur l’observation, l’observation du moment et comment saisir le moment », a déclaré Funk. «  Il m’a appris tellement sur la perfection, Michael était un perfectionniste. Il aurait voulu que tout soit juste parfait, même quand c’était spontané, ce devait être juste parfait. Cela faisait partie de sa brillance, de sa grande intelligence, de sa capacité d’agir sans faire aucun effort. »

L’accès à la confiance est essentiel pour faire des images de documentaires, particulièrement avec des célébrités conscients de la publicité. «J'étais juste moi », a déclaré Funk. « Il n'y avait aucun faux semblant. Je suis qui je suis. J'étais ouvert, et il savait qu’aucune image ne serait publiée sans son approbation, il a compris ce fait au milieu de la tournée alors que j'étais en mesure de glorifier les images. Ils m'ont fait confiance ».




«Je pense que l'image représente une tranche des années 80 et la culture des années 80 qui est incroyable. Ici vous voyez le premier Afro-Américain candidat à la présidence, Jesse, avec le plus célèbre être humain vivant. Et Jesse lui donne des conseils. »



Funk se souvient très bien du jour où il a photographié Jesse Jackson et Michael Jackson. Jesse se présentait à la présidence, étant candidat, il avait l'intention d'assister à une convention NAACP à proximité d'un endroit où Michael se produirait. Jesse a demandé une réunion avec la Pop Star pour discuter du nombre de travailleurs noirs qu’il employait dans son équipe.

Funk et le photographe personnel de Jesse Jackson, Bruce Talamon, étaient assis pour prendre les photos pendant que les deux Jackson parlaient, et tout à coup Jesse s’est retourné et a dit à son photographe. «Très bien, plus de photo ». Michael s’est tourné vers moi et m’a dit: «Harrison, restez. » Pour en revenir à Jesse, Michael lui avait dit, « Mon photographe shootera tout ».




« Il a pu rencontrer kermit la grenouille »

(Kermit présentateur vedette du Muppet Show dit «  Kermitou d’amour » selon Piggy la cochonne qui est la diva des Muppets….)



Funk se souvient que les musiciens ont commencé à restreindre l'accès photographique dans les années 80. «  Ils ne voulaient pas être photographiés en train de renifler une livre de coke ». Mais Michael Jackson et sa famille étaient différents, et pour eux, Funk était un ami. Ils l'ont accueilli dans les tournées et dans leur vie.

« Il aimait faire des farces, et s'amuser. Il était un grand enfant. Lors d’une bataille de nourriture, au moment où je portais un seau de crevettes ... ils l’ont retourné sur moi », a déclaré Funk. 






« Cette semaine, à Los Angeles, c’est la semaine de Michael, je documente les foules qui se rassemblent et qui comparent Michael Jackson à un prophète. Je pleure toujours mon ami, mais tranquillement, loin des fans qui se rassemblent pour lui rendre hommage. »




Merci à PaulSheer pour l'info.